Accueil Actualités Qui arrêtera donc Moustapha Cissé Lo ?

Qui arrêtera donc Moustapha Cissé Lo ?

Pasteur

Personnalité controversée, iconoclaste, polémiste à suffisance. Auteur de déclarations tonitruantes et très souvent à l’emporte-pièce.

 Moustapha Cissé Lo ne s’aménage pas une fenêtre de tir, sa particularité, il tire sur tout ce qui bouge. Son jeu favori, s’attaquer à tout le monde, la justice, la presse, ses camarades de parti, même le Président de la République n’est épargné.

Qui donc pour raisonner l’ancien Président du parlement de la CEDEAO, certainement pas Macky Sall.

Invectives ou paroles désobligeantes à la bouche pour ne pas dire en bandoulière, El Pistelero ne rate jamais l’occasion pour dégainer. En 2018 au détour d’une visite à Touba, il s’attaque de manière frontale à la justice .

Cissé Lo lance à l’endroit de l’Institution judiciaire et de ses acteurs : « dans ce pays, il n’ya pas une justice ».A l’endroit de la presse et autres professionnels des medias ,le vice-président à l’assemblée nationale dira « cessez de monnayer vos émissions ».

C’est connu ,il ne passe plus une semaine sans que l’on n’annonce la saisie de drogue ,dans notre pays ,Moustapha Cissé Lo se dit porteur de la solution. « Que le Procureur m’appelle .Je lui dirai tous les vendeurs de drogue à col blanc. Je vais les débusquer. Je les connais tous ».

Le député de l’opposition Mamadou Diop Decroix se fondant sur ses propos annonce qu’il va intenter une question orale au gouvernement. Cissé Lo se débine en lui refilant la patate chaude.

L’une des dernières victimes de l’ancien président du parlement de la CEDEAO, le député Me Djibril War qui avait accusé Moustapha Diakhaté alors président du groupe parlementaire  BBY d’avoir volé 600 millions. Cissé Lo de prendre sa défense. C’est un échange aigre-doux entre les deux militants de l’apr. Le fils de Cissé Lo s’en mêle en abreuvant d’injures le collègue à son père.

Aux dernières nouvelles, les deux parlementaires se seraient rabibochés.

Lors du vote du projet de budget du ministère de l’agriculture, il n’a pas raté les ministres. Cissé LO s’est mis dans une véritable diatribe contre les membres du gouvernement « si je disais tout ce que je sais ce serait la fin du monde …

Vous prendrez des bâtons pour attaquer les ministres ».

Avec, Moustapha Cissé Lo, personne n’est épargné. Même le président de la République a en eu pour son grade. Au début de la seconde alternance qui conduit Macky Sall au pouvoir, il défie le Président de La République qui ne lui laisse pas l’occasion d’occuper l’espace.

Macky Sall le dégomme de son poste de ministre conseiller. En mi-mandat du président Sall,il dit travailler à sa réélection. En organisant une manifestation grandeur nature au Cices alors que la cérémonie avait commencé.

Connu pour son extravagance. Cissé Lo quitte la salle, direction Aéroport Léopold Sedar Senghor, pour accueillir le président de la République de retour de voyage qu’il conduit presque contre sa « volonté » à sa rencontre à lui.

Devant l’assistance, le Président de la République a dit ,Cissé Lo est l’une des rares personnes à qui je ne peux rien refuser.Donc parfois quand c’est serré,il ne faut pas trop insister. Ce qui en dit long sur le comportement du vice-président de l’assemblée Nationale. Un homme qui est dans les excès.

Alors qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur sa vidéo virale sur les medias sociaux avec laquelle, il pointe du doigt, le Président Sall en ses termes qui lui sont propres « si le Président n’a plus confiance en moi qu’il me le dise ».Avant d’ajouter, Macky Sall n’est pas mon père.

Au regard de tout cela, le Chef de l’Etat , par ailleurs président de l’Apr ne peut raisonner Moustapha Cissé Lo. Surtout que l’alliance pour la République n’est jusqu’ici pas structurée, telle une armée Mexicaine qui comporte plus de généraux que de soldats.

Le Président Sall qui n’a jamais réussi à contrôler ses troupes, ne va sûrement pas y arriver avec Moustapha Cissé Lo.

Une chose est sûre, le Président Cissé Lo est très loin des exemples de dirigeants dont Platon déjà dans la République pendant l’âge d’or de la Grèce faisait allusion « gouvernent ceux-là qui sont capables de transcender les valeurs, ceux-là dont le pouvoir n’est pas recherche de quelconque sinécure mais simplement un sacerdoce ».

La liberté c’est de faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ainsi l’exercice du droit naturel de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits et ces droits ne peuvent être édictés que par la loi.

La liberté d’expression est en ce sens garantie. Mais elle ne donne pas droit à une licence de dire ce que l’on veut. C’est le Sénégal, c’est la République, il faut de la mesure.Moustapha Cissé Lo devrait savoir raison garder.

Ses dernières attaques au vitriol contre ses frères de parti, Yakham Mbaye, directeur général du quotidien national Le Soleil et le parlementaire Farba Ngom ont indisposé beaucoup de  Sénégalais.
Diaraf DIOUFSénegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici