L'Actualité en Temps Réel

Rap Galsen : L’éternelle guerre du style… et du trône !

Ca chauffe actuellement entre Akhlou Brick et Ngaka Blindé qui se rendent la pareille depuis quelques jours à travers des clash « sanglants ». Un air de déjà sur la scène du hip hop sénégalais souvent rythmée par une guerre du trône qui résiste au temps et aux générations :

L’égo est essentiel dans la culture hip hop et les acteurs qui gravitent autour n’en manquent pas. Les principaux acteurs ont tendance à s’autoproclamer « King du Game ». La question du style et du leadership ont souvent été sources de tension entre les artistes. La virulente rivalité entre Bibson et Fata est encore fraiche dans les esprits. Considéré comme l’un des clash les plus légendaires de la scène hip hop sénégalaise, le style de Fata qui combinait sa musique avec les instruments traditionnels lui a attiré les attaques de certains de ses collègues.

Le groupe Rapadio avait eu l’effet d’une bombe dans les années 90 en critiquant sévèrement le style dominant à l’époque basé sur la chanson. Le hardcore venait de faire son apparition au Sénégal et séduit des franges importantes des jeunes rappeurs qui déterrent la hache de guerre. La cible principale est le régime socialiste de l’époque qui n’a pas résisté à l’assaut des jeunes artistes qui ont grandement contribué à l’éveil des consciences ayant abouti à la chute du Président Abdou Diouf et quelques années plus tard de Me Abdoulaye Wade.

Mais en dehors du terrain de l’activisme politique, les rappeurs ont tendance à se crêper le chignon sur un autre terrain. Celui du leadership. C’est ainsi que plusieurs tensions ont eu à voir le jour. Une tension qui a atteint son paroxysme à Saint-Louis quand Nitt Doff a attaqué physiquement Canabasse sur scène. La nouvelle génération a hérité de cette rivalité éternelle et le trône reste le principal enjeu. D’où une confrontation répétitive entre Dip, Ngaka Blindé, Omzo Dollar, Akhlou Brick, Karballa… Une tension qui fait encore de l’effet.

 

Senegal7