Accueil Actualités « Rapatriement » des 13 étudiants de Wuhan : L’aveu d’impuissance du président Macky...

« Rapatriement » des 13 étudiants de Wuhan : L’aveu d’impuissance du président Macky !

Les 13 étudiants Sénégalais bloqués à Wuhan, l’épicentre du coronavirus qui sollicitaient leur rapatriement aux risques de choper ce virus qui étend ses tentacules partout avec son lot de morts, se sont vus signifier, une fin de non-recevoir. Selon le Président de la République Macky Sall, le Sénégal, techniquement ne peut pas, de ses propres dires, la logistique nous fait défaut. Au même moment d’autres pays à l’image de la Mauritanie, de l’Algérie avec l’aide d’autres puissances, rapatrient ou réfléchissent sur les voies et moyens de tirer d’affaire leurs concitoyens.
Lors de la cérémonie traditionnelle de levée des couleurs lundi dernier au palais de la République, le Président de la République s’était montré catégorique sur le souhait des 13 étudiants Sénégalais confinés, à Wuhan épicentre du Coronavirus en Chine. Dans son verbatim, le Chef de l’Etat Macky Sall dira, nous n’avons pas la logistique. A travers cette réaction, le Président Sall, venait d’accroitre l’angoisse et le désespoir des étudiants et de leurs familles respectives. En conférence de presse ce mercredi, les familles des étudiants par la voix de leur porte parole ,Yoro Bâ expliquent tout leur désarroi suite à la réaction du Président Sall. Un dirigent soucieux de la protection des citoyens et de leurs biens se doit toujours d’inspirer confiance envers ses compatriotes. Loin de rassurer, le Chef de l’Etat montre au grand jour toute son impuissance, pour ne pas dire son inefficacité. Quand l’autorité suprême montre ses faiblesses, c’est toute la République qui risque de s’affaisser. Et les conséquences peuvent être désastreuses. L’Etat pourrait se voir totalement désacralisé, la porte ouverte à toutes les dérives. Ce n’est pas pour rien que l’on organise des cérémonies de passation de service pour le Président de la République nouvellement élu. Revêtu de tous les attributs de la République. Le Président de la République a la capacité d’agir, en devenant, le commandeur des hommes. L’exercice du pouvoir s’arroge de rites, rituels, armoiries et de son langage, qui lui est propre. En déshabillant tout le mythe et la symbolique qu’entourent, les institutions de l’Etat. Le Chef de l’Etat commet une faute de communication. Et au-delà, cet aveu d’échec, du Chef de l’Etat est révélateur de notre niveau de développement, tant chanté par les autorités du pays. Le Sénégal connait une embellie avec un taux de croissance qui avoisine les 7%. Bref, les agrégats économiques sont aux verts. La Mauritanie, l’Algerie ont procédé au rapatriement de leurs concitoyens. Même-si, c’est avec l’aide d’autres pays plus équipés. Pourquoi donc sommes-nous incapables de ramener, au bercail, les 13 étudiants qui sont dans le dénouement total ?
Manque de volonté ? Ou simple absence de priorité ? Une chose est sure, un timonier ne peut pas se permettre autant de légèreté dans la prise en charge des désidératas du peuple. Quand , un politique, dit nous avons tout essayé mais ça n’a pas marché. Il pose un autre acte, rendre le tablier.
Diaraf Diouf Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici