Rapports de l’Ige : Comment l’opposition et le pouvoir dupent le peuple Sénégalais !

202

Dans ce jeu de dupes entre l’opposition et le pouvoir, c’est bien le peuple sénégalais qui  en pâtit le plus. Investie  d’une mission régalienne dans le cadre de la  reddition des comptes et du contrôle de la gouvernance démocratique, l’Ige publie  périodiquement des rapports qu’elle remet au Chef de l’Etat. Mais dès que ces rapports sortent de son antre, ils deviennent politiques  car l’opposition en profite pour régler ses comptes avec le pouvoir. Ainsi, dans ce hiatus, l’Ige se retire, le pouvoir et l’opposition se livrent une guerre sans merci où ils font abstraction au peuple souverain.

On ne saurait porter ombrage à l’Inspection générale d’Etat puisque ses prérogatives se limitent à fouiller des affaires publiques voire privées, d’en évaluer la pertinence et d’en dégager des recommandations idoines dans la perspective d’une bonne gouvernance démocratique.

Mais là où le bas blesse, c’est qu’à chaque fois qu’elle remet ces rapports au Chef de l’Etat, l’opposition profite de cette brèche pour les politiser.

La preuve, depuis que les rapports 2016,2017 et 2018 sont sortis, elle ne cesse de demander au procureur de s’autosaisir afin de poursuivre les auteurs épinglés par la mal gouvernance.

Quand bien même, le pouvoir minimise de telles récriminations pour les réduire en  de simples recommandations susceptibles d’être ajustées.

L’enjeu est de taille puisque tout tourne autour de l’avoir et du pouvoir. Si l’opposition parvient à caporaliser l’attention de l’opinion sur cette affaire, elle va en tirer des dividendes politiques.

Egalement si le pouvoir renverse la situation à son avantage, il va continuer à tenir le gouvernail.

Les enjeux deviennent ainsi politiques à telle enseigne que ces deux entités croisent le fer au point d’oublier qu’elles doivent agir en fonction des   intérêts peuple sénégalais.

Le Secrétariat  national de l’Alliance pour la République (Sen)  a produit un rapport dans lequel il accuse l’opposition de vouloir détourner l’opinion et les Sénégalais de l’essentiel.

« Toute autre interprétation n’est qu’une tentative désastreuse de détourner l’opinion publique de l’essentiel car l’une des vocations de l’Inspection Générale d’État est de vérifier la qualité du fonctionnement des Services publics de la République, la manière dont ils sont gérés et de faire des recommandations au Chef de l’État qui a toujours saisi les administrations concernées à travers des directives présidentielles », répond-t-il sèchement à l’opposition.

C’est dire que dans ce bras de fer tout aussi exécrable entre le pouvoir et l’opposition, les sénégalais ne sont plus pris en compte.

A la limite, ces deux entités se livrent une bataille sans merci autour de l’avoir et du pouvoir.

Mais quand les élections pointent à l’horizon, c’est ce moment idoine qu’elles prennent en compte nos compatriotes. Un véritable jeu de dupes !

Assane SEYE-Senegal7

Show Comments (202)