L'Actualité en Temps Réel

Realpolitik : A 94 ans, le génie politique Wade « évolue » sans âge !

1

Après avoir présidé  aux destinées de notre pays, les sénégalais s’attendaient à un Me  Wade voué à la retraite politique. Mais hélas ! Le  pape du sopi est loin d’avoir épuisé  ses dernières « munitions » dans la mesure où il s’est fait une religion sur le dernier Congrès d’investiture de son parti le Pds en 2018 où son fils Karim  a été plébiscité. Tel père, tel  fils, dira-t-on dans ce cas d’espèce.

Entre les présidents Wade et Macky, c’est vraisemblablement une équation à mille inconnues. Personne ne peut la résoudre à part les deux concernés.

Seulement lors du dernier Congrès d’investiture de son parti en 2019,Wade  et ses proches avaient porté Karim Wade au pinacle. C’est donc du ressort de ce dernier d’immortaliser son géniteur sur le plan purement politique.

Mais comment ? En tous les cas, Wade apparait aujourd’hui comme un  génie politique fort déterminé à évoluer sans  âge malgré les 91 ans qu’il étrenne.

En effet dans sa besace, il ne peut faire jaillir que celui qui sera porté à le perpétuer politiquement.

Il reste que Karim Wade reste toujours terrée à Doha au Qatar. Pays d’adoption ou  de refuge politique en tous les cas, depuis qu’il a échappé aux geôles du Macky, Karim reste au Qatar.

Il avait été condamné en mars 2015 à six ans d’emprisonnement et 210 millions d’euros d’amende pour « enrichissement illicite ».Depuis, le président Wade n’en a plus parlé.

Des retrouvailles avaient été calées entre lui et le président Macky Sall lors de l’inauguration de la Grande Mosquée de Massalikoul Jinane (les chemins du Paradis) le 17 septembre 2019.

Les Sénégalais espéraient qu’à l’issue de ces retrouvailles qui ont caporalisé l’attention de tous, les deux ex-collaborateurs allaient fumer pour de bon le calumet de paix.

Mais quelques temps après, le Pape du sopi a jeté le pavé dans la marre de son ancien Premier ministre devenu président de la République.

La polémique enflait à cet effet et d’aucuns soutenaient que c’était le président Macky qui avaient doctement rompu les amarres.

Et le dossier de Karim Wade en toile de fond faisait croire à l’opinion qu’il serait vidé pour de bon.

Les opposants ont alors profité de cette brèche pour avertir sur un éventuel « deal « qui aurait lieu entre Wade et Macky.

Notamment, le règlement définitif de l’affaire Karim Wade et le recouvrement de la plénitude des droits de Wade-fils.

Ainsi que  son « blanchiment » relatif à la traque aux biens mal acquis qui avaient été l’objet de sa condamnation par la Justice Sénégalaise.

Aujourd’hui, Wade est au Sénégal après avoir traversé l’épreuve regrettable d’un Chef de l’Etat devenu SDF. Macky est aphone par rapport à l’affaire Karim Wade.

Voici le décor planté de proches collaborateurs que tout a rapproché mais que tout  a séparé.

Le « père » et le « fils ne se piffent plus au nom de la politique et pourtant, c’est la politique qui les a rapprochés dans le temps et l’espace.

Mais  comme la question de la trahison est une question de temps en politique, tout a fini par voler en éclats devant des Sénégalais qui ne comprennent toujours pas l’enjeu de cette guéguerre sans merci entre eux.

Aujourd’hui, ne serait-ce que l’âge avancé du président Wade devrait résoudre le président Macky à calmer le jeu et  à essayer de la satisfaire autant qu’il le peut sur l’affaire Karim Wade.

Car, au final, c’est tout ce qui reste au Pape du sopi pour observer de façon officielle sa retraite politique mais celui qui l’en empêche le regarde les yeux dans les yeux sans daigner le secourir à ce niveau. Comble du destin !

Assane SEYE-Senegal7

 

Afficher les commentaires(1)