L'Actualité en Temps Réel

Realpolitik : Idy tacle Macky sur l’accord du Gaz avec la Mauritanie

0

Dans sa volonté manifeste de  faire  perdurer le débat d’intérêt national entre lui et le chef de l’Etat Macky Sall, Idrissa Seck le leader de Rewmi soulève cette fois-ci  l’accord du Gaz avec la Mauritanie. Ii réclame ainsi toute la lumière sur   ce « sésame » exploitable  source de litige maritime entre les Le Sénégal et la Mauritanie.

Dans sa croisade contre le pouvoir, Idrissa Seck ne compte pas laisser un brin de répit au chef de l’Etat Macky  Sall. Après avoir « mis à terre » la Campagne arachidière, la Couverture maladie universelle (CMU) et la Croissance de l’économie, l’ancien premier ministre de Wade glisse cette fois-ci sur le terrain de l’accord du Gaz qui a été ficelé entre Macky et son homologue Mauritanien, Abdel Aziz. Par une correspondance dûment diligentée, il demande à Macky de faire la lumière sur  cet accord qu’il a signé avec le chef de l’exécutif Mauritanien. Et quelques passages de cette fameuse lettre démontrent à suffisance que Idy maintient toujours la pression : « Monsieur le Président de la République, par souci de transparence, je vous invite respectueusement à publier, sans délai, l’accord bilatéral sur le gaz signé avec la Mauritanie. Cet Accord n’a rien de confidentiel. Une fois l’Accord publié, les spécialistes en la matière pourront dire, en connaissance de cause, si «vous travaillez dans l’intérêt des Sénégalais», comme vous l’avez clamé à Nouakchott ».En effet dans ce passage, Idy semble prendre à témoin les sénégalais sur un accord dont rien à filtré et qui baigne dans  l’opacité totale. Mais plus loin encore, le leader de Rewmi revient sur l’affaire Petrotim « Par ailleurs, vous avez refusé, M. le Président, d’annuler le permis octroyé à Petrotim qui est entaché d’irrégularités établies. Pire, vous l’aviez reconduit précipitamment sur présentation de votre ministre Aly Ngouille Ndiaye de façon SURPRENANTE, IMPRODUCTIVE de recettes pour l’Etat et RISQUÉE. Risquée car porteuse de poursuites judiciaires futures autour des «droits» et «titres» octroyés qui ont pour substrat des actes susceptibles d’invalidation. Cela ne protège pas les intérêts des 15 millions de Sénégalais sauf de deux d’entre eux : vous-même et votre frère ».Mais Idy fera dans l’humour pour couronner sa correspondance adressée au chef de l’Etat « Pour conclure, permettez-moi de partager avec vous cette sagesse peulh, apprise à Madinatoul Houda, dans le Velingara : le bon chef doit porter deux noms : Togneha (Celui qui ne fait pas outrage) et Yoptatako (Celui qui ne se venge pas). (…).C’est dire que le leader de Rewmi  compte ne pas baisser la garde s’agissant d’interpeller le chef de l’Etat sur les grands dossiers d’intérêt national. Cette posture qui relève du Realpolitik lui permettra ainsi de maintenir la pression sur ses adversaires du pouvoir jusqu’en 2019.Ce qui n’est pas rien pour un stratège politique de sa trempe.

Senegal7.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.