Accueil Actualités REBELION EN CASAMANCE : « SALIF SADIO REPREND LES HOSTILITÉS »

REBELION EN CASAMANCE : « SALIF SADIO REPREND LES HOSTILITÉS »

Depuis quelques semaines, on a noté le retour du chef d’Atika en l’occurrence Salif Sadio sur le champ de la rébellion en Casamance et ce dernier il est considéré comme l’un des chefs de, MFDC le plus sérieux pour l’indépendance de la Casamance. En effet, la seule chose qui anime ses pensés, ces derniers temps, c’est de retourner dans la brousse avec des armes pour continuer la lutte. Dans le contexte actuel du Sénégal, où les conséquences politiques et sociales des ingérences flagrantes et sociales de la BBC et de l’Union Européenne dans les affaires intérieures du Sénégal semblent accentuer l’atmosphère politique déjà lourde à l’issue de la présidentielle du 24 Février 2019 marqué par un silence assourdissant de la part des politiques et de la société civile, face aux réunions publiques déjà tenues par Salif Sadio dans le département de Bignona. Cependant, nul ne peut ignorer que Salif Sadio a profité de l’accord du gouvernement qui lui permet de tenir des réunions publiques d’informations sur les négociations de Paix en Casamance. Ainsi, il a fait clairement comprendre que faute d’avoir obtenu « l’indépendance de la Casamance » lors des négociations avec le gouvernement, il ne lui reste « resetait que de reprendre les armes » pour l’obtenir. Ces propos tenus lors d’une première réunion ont surpris plus d’un, ensuite il a tenu une deuxième réunion qui ne devrait plus laisser aucun doute sur la volonté de préparer l’oignon de la Casamance sur son intention de reprendre les hostilités. C’est les raisons pour les quelles que le gouvernement du Sénégal a mis en branle nos forces de défenses et de sécurité, pour empêcher la tenue d’une troisième réunion, pour pouvoir contrer les manœuvres bellicistes du Chef d’Atika implanté au sud vers la frontière avec la Gambie.

 El Hadji Mamadou Djigal, Sénégal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici