L'Actualité en Temps Réel

Recherche prospective sur le financement interne du développement l’ONG 3D alerte…

0

L’Ong 3D, la société civile, le centre d’étude et de recherche en ingénierie financière (CERIF) ont procédé ce mardi, à la restitution d’une étude consacrée au financement interne du développement. L’objectif, selon le directeur exécutif  de l’ONG3D, vise davantage à alerter l’Etat du Sénégal sur les fuites de recettes, concernant le financement des projets de développement par les ressources endogènes.   

A en croire toujours Moundiaye Cissé, l’Etat doit financer les politiques publiques qui structurent le Plan Sénégal Émergent (PSE) par les ressources internes en optimisant leur mobilisation et en éradiquant  les sources de pertes. « Tous les organismes gestionnaires de finances publiques sont confrontés à des pertes de recettes importantes ».

Et les enquêtes menées auprès des acteurs privés de la gouvernance financière ( secteur public, privé et société civile), rapport de l’Ige, et l’Ofnac. Ainsi que les études du ministère de l’Economie et des Finances illicites confirment les analyses. «Le thème de l’ouvrage est utile pour le développement. c’est à dire comment faire pour rechercher des ressources pour financer notre développement »,a expliqué le ministre d’État à la présidence de la République du Sénégal. Selon Ismaïla Madior Fall, l’aide au développement est important mais ,aujourd’hui, elle a montré ses limites. Et pour l’ancien ministre de la Justice, la solution pour prendre en charge le développement du Sénégal, est la transition fiscale. C’est à dire comment chaque sénégalais doit contribuer pour améliorer la fiscalité. Autrement dit, la politique fiscale pour que le budget soit d’avantage renflouer.

L’Etude a aussi dévoilé des possibilités de financement interne du développement au Sénégal et a formulé des recommandations allant dans le sens d’améliorer la mobilisation des ressources fiscales.

IBRAHIMA/SENEGAL7

laissez un commentaire