Recomposition  : Le duo Idy-Macky  à l’assaut de Sonko,Bougane et Cie

0

Le nouvel attelage gouvernemental qui consacre par ailleurs la nomination de Idrissa Seck à la tête du Conseil Economique Social et Environnemental (Cese) a la particularité d’impulser une nouvelle dynamique au sein du landerneau politique national. En effet, Idrissa Seck dont on présumait qu’il pourrait être le Chef de l’opposition a rejoint le Macky. Du coup, cette nouvelle donne profiterait inexorablement aux opposants tels que Ousmane Sonko, Bougane Dany Guèye et Cie.
Il est incompréhensible qu’au terme de la présidentielle de 2019, Idrissa Seck crédité de 20,50 %, et arrivé second face à Macky Sall le vainqueur, en arrive à quitter l’opposition pour rejoindre encore le pouvoir.

Il est vrai que la politique procède d’une logique qui n’a point de logique mais delà à vouloir intégrer les arcanes du pouvoir par la petite porte, en laissant au vestiaire son parti, ne relèverait pas du réalisme.

Car, l’objectif d’un parti à l’instar de Rewmi, c’est de conquérir démocratiquement le pouvoir avec un projet de société tout aussi viable. Mais aujourd’hui, Idrissa Seck s’est hissé au pouvoir par la petite porte et cette posture semble sonner le glas d’un Rewmi qui a renoncé à sa mission politique.

Il est vrai qu’Idy a deux éléments qui sont nommés ministres au sein du nouvel attelage gouvernemental mais les raisons de son désistement étonne plus d’un sénégalais.

Et la thèse la plus plausible aujourd’hui est que la réunification de la grande famille libérale en gestation depuis quelque temps, se matérialise par ce rapprochement impromptu.

A l’évidence, il y a une nouvelle relève d’hommes politiques qui ont émergé et qui risquent à terme de contrebalancer tous les ténors qui se réclament du libéralisme ou du socialisme, entre autres.

En effet ces nouveaux jeunes leaders dont Ousmane Sonko, leader de Pastef et Bougane Guèye Dany chef de file de « Geum Sa Bopp » constituent une véritable alternative face aux caciques libéraux qui entendent perpétuer leur leadership dans un Sénégal où les jeunes aspirent de plus en plus au changement.

Ce n’est pas ex-nihilo que Macky Sall et Idrissa Seck ont accepté de pactiser encore,nonobstant leurs désaccords politiques récents. Ousmane Sonko, le Pastef en chef et Bougane Dany Guèye, de « Geum Sa Bopp » sont des « antisystèmes » qui ont impulsé une telle dynamique qui fait craindre le pire aux libéraux qui ont grandi sous l’aisselle du président Macky Sall.

Ceci démontre encore une fois que ce nouveau gouvernement loin d’être un gouvernement de combat est plutôt tactique !

Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment