L'Actualité en Temps Réel

Relance économique : Vers une nouvelle Stratégie de Développement du Secteur privé

Le Sénégal fait face à l’exigence de renforcement de la relance de l’économie nationale. Pour ce faire, le gouvernement entend mettre en oeuvre d’une manière optimale « la nouvelle Stratégie de Développement du Secteur privé, dont le contenu doit faire l’objet d’un large partage, sous la supervision du Premier Ministre, avant sa validation d’ici la fin de l’année 2022 »

En réunion du conseil des ministres ce mercredi, le Chef de l’Etat, Macky Sall a demandé au Gouvernement de renforcer le dispositif incitatif d’amélioration de l’environnement des affaires pour mobiliser davantage des investissements directs étrangers (IDE) ; et le Conseil Présidentiel de l’Investissement (CPI) sous un nouveau format ; et de finaliser le projet de Code des Investissements.

Accorder au Contenu local, au niveau des secteurs pétrolier, gazier et minier dans la stratégie de développement du Secteur privé ; et à la valorisation de la commande publique comme instrument de soutien aux entreprises.

A cet effet, Macky Sall a souligné la place primordiale à accorder au Contenu local, au niveau des secteurs pétrolier, gazier et minier dans la stratégie de développement du Secteur privé ; et à la valorisation de la commande publique comme instrument de soutien aux entreprises.

À lire aussi : RELANCE ÉCONOMIQUE : LE SÉNÉGAL DÉCROCHE 484 MILLIARDS DE LA BANQUE MONDIALE

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a invité le Premier Ministre et les Ministres en charge des Finances, de l’Economie et des PME à consolider des relations soutenues entre l’Etat et le secteur privé national dans l’esprit du Plan Sénégal Emergent et de son prochain Plan d’actions prioritaires en formulation, et aussi à bâtir une politique dynamique de financement innovant de l’économie.

Cela passe d’abord par le dialogue rénové avec l’écosystème bancaire national, la consolidation opérationnelle, la mutualisation des actions du Fonds de Garantie des Investissements prioritaires (FONGIP), des « banques publiques » (Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS), La Banque Agricole (LBA) et la Banque nationale de Développement Economique (BNDE), et des doctrines d’investissement de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et du Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS), indique le communiqué du conseil.

A.K.C – Senegal7