Accueil Actualités Remaniement : De 1960 à nos jours, les mêmes sont ministres,...

Remaniement : De 1960 à nos jours, les mêmes sont ministres, Dg et Président d’Institution !

La relève devrait souffrir de sa belle souffrance puisque que les tenants du pouvoir n’ont nullement l’intention de laisser de la place aux jeunes. Et ce, à tous les postes administratifs et électifs du pays. De 1960 à nos jours, les mêmes sont nommés, dégommés pour au final être nommés encore. C’est bien le cas du président de l’Assemblée Nationale, Moustapha Niasse, Mahmouth Saleh, Dircap, Aminata Mbengue Ndiaye,Président du Hcct et enfin, Aissata Tall Sall, ministre des affaires étrangères, entre autres…

Le Sénégal est un pays atypique où l’avenir de la jeunesse est foncièrement hypothéqué par les tenants du pouvoir. Chaque année, d’après les chiffres 2017 de l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie, 15,7 % des Sénégalais âgés de 15 ans ou plus sont en quête d’un emploi, dont 18,6 % en milieu urbain.

Selon toujours l’ANSD,le taux de chômage au niveau national est de 12,9% et de 18,59% dans la région de Dakar en 2010. En somme, on note plus  de 100.000 nouveaux demandeurs d’emplois par an au Sénégal entre 15 – 34 ans. C’est dire que la question de l’emploi des jeunes en est devenue une bombe à retardement et déjà, les jeunes se meurent dans les embarcations de fortune en tentant de rallier l’Europe.

Au regard de toutes ces adversités, il urge de se demander si réellement l’Etat est en train de faire des efforts dans le cadre de l’insertion socio-économique des jeunes. Tant il est vrai que la vocation de la toute-puissance publique n’est pas de créer des emplois, mais il peut favoriser l’éclosion en renforçant drastiquement le secteur privé national dans la mise en place des petites et moyennes entreprises.

Car, dans une économie de marché, presque tout se tient. Et cerise sur le gâteau, au lieu de faire place au jeunes diplômés au niveau de certains postes de l’administration et au niveau des postes électifs, c’est le contraire qui se produit.

Désormais, c’est le 3e âge qui occupe presque tous les postes importants. Et de Senghor à nos jours, ce sont presque les mêmes qui sont nommés ministres, DG ou Président d’Institution, à quelques exceptions près.

Le Président Moustapha Niasse est en poste depuis 1960.Il en est de même pour Mahmouth Saleh, Dircab du Chef de l’Etat, Aminata Mbengue Ndiaye, Présidente du Hcct et enfin, Aissatou Tall Sall fraichement nommée cheffe de la diplomatie Sénégalaise. Pendant ce temps, les jeunes diplômés broient du noir et pour certains, il s’agit de « Barça et Barsakh » quitte à mourir au fond de l’océan.

Assane SEYE-Senegal7

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici