Accueil Actualités Remaniement en vue : un championnat de maraboutages ouvert aux politiques

Remaniement en vue : un championnat de maraboutages ouvert aux politiques

Au Sénégal, depuis l’annonce d’un éventuel remaniement du gouvernement, le champ politique est devenu un championnat d’envoutement mystique pour chercher tout simplement être nommé par décret. Autorités politiques, membres du gouvernement comme des non alignés ou des outsiders sont sur leurs pointes du pied. La seule raison valable est que chacun d’eux souhaite être nommé dans le Gouvernement.

En effet, nos radars ont capté, de multiples va et vient d’autorités politiques du pays sur les chemins qui mènent chez des marabouts. Une véritable bataille mystique.

Pour rappel, le Sénégal est un pays en majorité musulmane, mais avec une croyance maraboutique exceptionnelle. Hormis les marabouts, les féticheurs et autres charlatans sont mis à contribution pour espérer avoir gain de cause. Depuis l’annonce de la mise en place d’un nouveau gouvernement tous les chemins mènent chez les marabouts.

Face à ces combats mystiques, quelques questions nous reviennent en tête, c’est si le Président Macky Sall va t’il s’en sortir aux titres de ces mesures individuelle de nomination dans un contexte de polémique foncière, de crise sanitaire et économique, loin dans le sens de classer une équipe gagnante au soir des élections locales à venir ? Combien seront-ils dans ce gouvernement au moment où le PIB a chuté pendant la crise sanitaire ?

Ce gouvernement aura t-il un premier ministre, si l’on se fie au fonctionnement actuel du gouvernement dont les tutelles vont en rangs dispersés à l’absence d’un premier ministre coordonnateur des actions du gouvernement ?

Ces questions seront claires, lors de la publication de la liste. Aucun responsable de l’Arp ni de la grande coalition ne veut qu’on le laisse en rade. Ce, au point d’activer tous les leviers pour gagner la confiance du chef.

Selon nos sources proches du palais, les 40% de ce présent gouvernement seraient gommés de la nouvelle liste en rédaction au Petit Palais de Popoguine. Les mêmes sources informent que les 50% restant du gouvernement vont changer de portefeuilles et seul les 10% seraient maintenus dans leurs fonctions sur cette liste. Elles affirment que parmi les nouveaux, certains seraient des technocrates et qu’une grande surprise d’exclusion d’une proche du président ne manquera pas.

En entendant de voir plus clair, la bataille mystique et l’embouteillage chez les marabouts sont devenus une triste réalité. Une situation qu’on peut appeler «championnat de maraboutage des politiques au Sénégal».

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici