Accueil Actualités Remaniement : Faut- t-il être limogé pour engager un combat politique ?

Remaniement : Faut- t-il être limogé pour engager un combat politique ?

Il y a lieu parfois de procéder à une introspection pour comprendre pourquoi les ministres et plénipotentiaires  au pouvoir ont tendance à engager un bras de fer sur fond de combat politique  contre leur ancien mentor une fois limogés. Le président Macky Sall a remercié certains ministres ou Présidente d’institution mais il semblerait que ces derniers peinent à avaler cette couleuvre. Et pour faire face, ils engagent un combat politique. Dans ce cas, peut-on parler de patriotisme !

Nombreux sont des ministres et personnalités de note pays qui ont intégré le champ politique non pas parce qu’ils y étaient préparé, mais simplement parce qu’ils ont engagé un combat politique contre celui qui les a limogés contre tout attente.

L’ancienne Présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (Cese),Aminata Touré va prestement  engager un combat politique contre son mentor. Lors de sa passation de service qui s’est déroulée hier vendredi au Cese en l’absence de son successeur, Idrissa Seck, elle a donné « rendez-vous » aux sénégalais.

Et ce, sans jamais remercier le président Macky qui l’aura pourtant tout donné en termes de nominations à de prestigieuses postes de responsabilité. Quant-à  Makhtar Cissé, ex-ministre du Pétrole et des Énergies qui a passé le témoin à Aïssatou Sophie Gladima, il reste péremptoire.

« L’État est ingrat. On ne se souvient pas souvent des grands actes que vous posez. On ne se souvient que des erreurs et des fautes », a-t-il déclaré. Les autres anciens ministres tels que Me Oumar Youm,Aly Ngouye Ndiaye, Amadou Bâ, tentent vaille que vaille de sauver les meubles en ne parlant que du bien du Chef de l’Etat.

Mais derrière cette apparence, se cache un désir criard d’en découdre avec celui qui ne bénéficie plus de leur confiance. Ces derniers pourraient légalement entamer un combat politique mais la question est de se demander contre qui et pour qui ? C’est là, toute la problématique.

Assane SEYE-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici