Accueil Actualités Remaniement : « Le président était trop exposé… »

Remaniement : « Le président était trop exposé… »

Le chef de l’Etat, Macky Sall, qui a dissout son gouvernement, est en train de concocter un nouvel attelage. Le Pr Ibou Santé, politologue, estime qu’il doit en profiter pour régler un problème crucial.

C’était très attendu : «Ce changement du gouvernement était attendu depuis très longtemps. Ça a toujours été une tradition chez le président Macky Sall de changer le gouvernement au mois de septembre. Malheureusement, cette fois-ci, beaucoup d’évènements se sont succédés. Et la rumeur avait anticipé..»

La nécessité : «Le changement de gouvernement est toujours nécessaire. C’est comme une équipe de foot. Si quelqu’un ne joue pas bien, le système ne marche pas bien. Il faut le changer. Par contre, il ne faut pas changer pour changer comme on le voit en Italie où cela crée une instabilité gouvernementale.

« Le président était devant, mais il n’allait pas sur le terrain. »

Des couacs : «Depuis qu’on a changé de poste de premier-ministre et qu’on a parlé de ‘‘Fast-track’’, on a vu beaucoup de couacs. Le président était trop exposé. Et comme il était trop exposé, parfois il n’allait pas sur le terrain. Si on avait un premier ministre, ce dernier irait sur le terrain, il aurait lui-même pris des coups. Accepter de prendre des coups pour protéger le président et lui permettre de bien travailler. Mais là, le président était devant, mais il n’allait pas sur le terrain.»

La nécessité d’un fusible : « Il faudrait remettre le poste de premier ministre. En Europe, on peut se permettre de se passer du poste de premier ministre. Mais vous voyez, même là-bas on maintient toujours le poste de premier ministre. Parce qu’il faut un fusible qui saute pour protéger le président. Le président, certes voulait lui-même monter au-devant de la scène, mais vous avez vu qu’il a des difficultés. Abdou Diouf aussi avait lui-même le même problème quand il a supprimé le poste de premier ministre. Il a eu les mêmes difficultés.

« Pas un gouvernement politique qui s’occupe uniquement de la politique, à quelques mois des législatives et des locales. »

Poste de Premier ministre : « Il faut ramener le poste de premier ministre, laisser le premier ministre, travailler et être le fusible. Quelqu’un qui soit d’attaque, comme l’a été Dionne qui fut, par moment, un grand combattant. Il prenait tous les coups, mais comme il était très fin, il savait en rendre discrètement. Mais le président ne peut pas rendre des coups comme ça, sinon il s’expose et expose son parti. »

La forme du gouvernement : « Il doit aussi essayer de fusionner des ministères pour éviter les doublons, réduire le train de vie de l’Etat, concentrer la manne financière vers des secteurs clés. Les secteurs qui ne sont pas visibles, les fondre dans les secteurs clés et avoir de grands ministère. Diminuer la taille du gouvernement, avoir un gouvernement d’attaque, qui prend à bras le corps les problèmes des sénégalais, la demande sociale et qui travaille pour les populations. Non pas un gouvernement politique qui s’occupe uniquement de la politique à quelques mois des législatives et des locales. »

Senegal7 avec Igfm

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici