Accueil Actualités Remaniement ministériel: La coalition Jotna livre son point de vue

Remaniement ministériel: La coalition Jotna livre son point de vue

Le 1er novembre 2020, l’hyper Président Macky Sall a composé une fois de plus un nouveau
gouvernement. Devant l’échec patent de la précédente équipe qu’il coordonnait directement en l’absence
de Premier Ministre, beaucoup de citoyens espéraient que le Président de la République dans un éclair
de lucidité allait mettre en place une formation resserrée, sobre et vertueuse pour relever le Sénégal
plongé dans le marasme et la pauvreté amplifiés par les impacts économiques et sociaux de la pandémie
de COVID-19.

Malheureusement, la montagne aura encore accouché d’une souris. Huit années de gouvernance de
Benno Bokk Yakaar (BBY) n’ont pas permis de relever les défis majeurs du pays, tous les espoirs
convoqués dans leur programme ont été balayés par la dégradation des conditions de vie et de travail et
la chute vertigineuse du niveau de vie. Ce fiasco socio-économique de la gouvernance brouillonne de
Macky Sall provoque aujourd’hui des départs massifs de jeunes à l’aventure des barques « barsax ».
C’est malheureusement au moment où le pays tout entier est plongé dans le deuil et l’effroi du fait des
nombreuses dépouilles ramenées par la mer, que ce gouvernement pléthorique est constitué sur fond de
deals politiciens et de partage du gâteau là où des actes concrets de rupture étaient nécessaires. Les
populations veulent une gouvernance transparente porteuse d’une croissance inclusive créatrice de
richesses et d’emplois décents, malheureusement le nouvel attelage gouvernemental s’inscrit dans la
routine clientéliste du régime.

Relativement à la volte-face de Monsieur Idrissa Seck, candidat de l’opposition arrivé deuxième à la
dernière élection présidentielle et qui avait réussi le pari d’obtenir des soutiens massifs des leaders
opposants à la politique de Macky Sall, la Coalition JOTNA témoigne sa solidarité aux alliés au sein de
la Coalition Idy 2019 qui n’ont pas été associés à cette décision, mais aussi au peuple auquel il avait
affirmé son opposition à l’institution budgétivore du CESE pour finalement accepter de la présider.
Enfin en révélant avoir tenu régulièrement des rencontres secrètes avec le Président de la République
depuis l’élection présidentielle alors qu’il dirigeait l’un des principaux groupes de l’opposition, il porte
sérieusement atteinte à l’image de la classe politique dans ses valeurs et principes. En tout état de cause,
la composition de ce gouvernement rend désormais plus lisible les camps qui se font face et révèle les
adeptes du double langage et du situationnisme.

La Coalition JOTNA/Patriotes pour l’Alternative rassure les populations de son ancrage dans une
opposition sans concession sur les principes et valeurs d’une gouvernance alternative patriotique.
Elle récuse la nomination d’un procureur aux ordres comme Ministre de l’Intérieur chargé de conduire
les opérations électorales. Elle réclame la nomination d’un Ministre des élections neutre et
impartial. Elle souhaite la validation par le gouvernement et l’Assemblée Nationale des accords partiels
obtenus dans le dialogue politique : fixation d’une date des élections locales pour le premier trimestre
2021, suppression du parrainage pour les locales, mode d’élection du maire au suffrage universel direct,
organisation de l’audit du fichier et revue du processus électoral etc.

La Coalition JOTNA/Patriotes pour l’Alternative appelle les différents segments de l’opposition
authentique à une concertation ouverte afin de constituer un front patriotique, populaire et démocratique
pour veiller sur les intérêts du peuple et remporter largement les prochaines élections locales.

Coalition JOTNA/Patriotes pour l’Alternative 04/11/2020

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici