L'Actualité en Temps Réel

Report des élections locales : l’opposition devant le fait accompli

Le report des Locales, prévues au plus tard ce 28 mars, n’est pas une information. A preuve, c’est au moment où la Commission du dialogue politique se réunissait, mercredi, que le Conseil des ministres a adopté le projet de loi portant report des élections territoriales et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux.

Parce que, comme l’affirmait Ndiaga Sylla, il y a eu une semaine, «devant l’impossibilité d’organiser les élections à date échue, le gouvernement devait impérativement introduire un projet pour reporter à nouveau la date des élections et proroger le mandat des élus territoriaux».

Ce n’est donc qu’une étape dans ce processus de légalisation de cette décision qui sera confirmée par l’Assemblée nationale. Comme ce fut le cas d’ailleurs lorsque la Commission cellulaire avait annoncé, à l’issue de sa réunion du 1er octobre 2019, le consensus sur le report des élections locales du 1er décembre 2019.

L’Assemblée nationale avait ainsi décidé de la tenue desdites élections «au plus tard le 28 mars 2021». Pourtant, il n’y a rien d’extraordinaire dans ce qui se passe aujourd’hui encore. Les pôles participant au dialogue ont chacun exprimé sa position,relate dakarmatin.

Il n’y a pas encore eu de consensus sur la date, puisque seule la majorité vote pour 2022 et le reste (Société civile, opposition, non-alignés) opte pour 2021. Les discussions vont sans doute se poursuivre et il appartient à l’équipe du Pr Babacar Kanté de concilier les positions. Si tant est que le principe qui a prévalu jusqu’ici anime encore les concertations politiques, le consensus est encore possible.(…).

Assane SEYE-Senegal7