Accueil Education Reprise des cours: Eviter de faire des enseignants des vecteurs du virus...

Reprise des cours: Eviter de faire des enseignants des vecteurs du virus !

Ce mardi 26 mai, les enseignants résidents à Dakar ont rejoint les régions de Thiès et Diourbel. Mais l’organisation du départ de ces derniers a suscité une vive polémique.

Ces enseignants doivent reprendre les cours le 2 juin prochain avec les élèves en classe d’examen. C’est pourquoi l’Etat a commencé à les convoyer  pour qu’ils reprennent service.

Ce mardi, ceux qui officient dans les régions de Diourbel et de Thiès devaient quitter la capitale. Cependant le départ qui devait se faire au niveau du terminus Liberté 5 ne s’est pas passé dans de bonnes conditions.

Alors que les regroupements étaient interdits, des centaines d’enseignants ont été regroupés dans un espace assez petit pour contenir leur nombre. A part le port de masques, aucun geste barrière n’a été respecté par ces derniers.

Une désorganisation qui a été très largement relayée sur les réseaux sociaux. La question que ce posent ces gens est de savoir « si ces enseignants qui quittent la région la plus affectée par le coronavirus (Dakar)  au profit des régions de l’intérieur ne vont-ils pas être de vecteurs de propagation du virus? ».

Une question qui mérite d’être posée surtout que des voix s’étaient levées contre la reprise des cours le 2 juin. Et si ce désordre noté lors du départ de la première vague d’enseignants est noté dans l’organisation des écoles, ça pourrait être la catastrophe pour le pays.

Mouhamadou Sissoko-Senegal7