Retour au bercail du Pape du sopi : Le dernier baroud d’honneur de Wade sur Macky

0

Karim Wade, le candidat du parti démocratique Sénégalais(Pds) est écarté de la présidentielle. Le couperet est tombé du haut d’un pouvoir qui reste déterminé à faire ce que bon lui semble. Wade tel un lion blessé est attendu demain à Dakar. L’opposition est tétanisée par un parrainage qui semble planter le décor d’une présidentielle où seul le Chef de l’Etat sortant sortira vainqueur.

Entre le Président Wade et le Président Macky, les Sénégalais vont assister au tournent décisif  de l’histoire deux hommes que   la politique à  transformé en ennemis jurés. Qui l’aurait cru si nous franchissions à reculons plusieurs   décennies de complicité tacite  entre ces deux. Mais comme la question de la « trahison » est une question de temps en politique, aujourd’hui, au mépris de la teranga sénégalaise, au mépris de toute notion de vertu cardinale et de la loi fondamentale ; c’est le fils putatif qui se donne le devoir d’achever  le « père »par qui il est ce qu’il est aujourd’hui, ironie du sort. Le « mortal kombat » est inévitable entre ces deux personnalités politiques que l’âge sépare  mais qui se rejoignent dans leur capacité à jouer les prolongations dans une « lutte à mort » qui a toujours traumatisé les sénégalais. Karim est de facto écarté de la prochaine présidentielle. Wade sera de retour dès demain pour opposer à son ancien Premier Ministre son dernier baroud d’honneur .La question à présent est de se demander ce que le Pape du sopi compte faire pour rendre la « pareille » à Macky Sall qui semble l’attendre de pied ferme. Un « mortal kombat » qui risque à bien des égards de se transformer en «  tsunami électoral » en perspectives de la prochaine présidentielle. «Ce sera mon dernier combat», a-t-il confié, rapporte le quotidien Libération, à de hauts responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds), «Préparez-vous, j’arrive», a dit l’ancien président de la République aux membres de sa formation politique .Macky et ses proches n’ont qu’à  soigner leurs arrières   car quelque chose se prépare en haut lieu !

Assane SEYE-Senegal7

 

Leave a comment