Accueil Actualités Révélation: Une dame de l’APR, cerveau de l’attaque du convoi du Pur...

Révélation: Une dame de l’APR, cerveau de l’attaque du convoi du Pur à Tamba

Tambacounda a vécu un lundi noir. Et, le 11 Février 2019 sera gravé, à jamais, dans les tristes annales de l’histoire politique du Sénégal. En effet, c’est hier que des affrontements ayant opposé des partisans de ‘’Benno Bokk Yakaar’’ au cortège du candidat Issa Sall ont fait trois morts et plusieurs blessés. Parmi lesquels des journalistes dont le bus a été attaqué en pleine brousse.

Outre les pertes en vie humaine, il y a eu 4 voitures du cortège du candidat du Pur qui ont été incendiées et plusieurs matériels appartenant aux journalistes partis en fumée. SourceA vous détaille les minutes d’un lundi à vite ranger dans les tiroirs décatis de l’oubli.
A la suite des explications de Vieux Ndiaye, le chauffeur des journalistes précisera que «ce sont les militants de Pur , qui avaient écrit sur les posters de ‘’BBY’’ et une maman est sortie pour inciter à la violence. S’adressant aux jeunes de la Mouvance présidentielle, ladite dame a mis le feu aux poudres en ces termes : ‘’si vous êtes des hommes, que ces militants du Pur ne vous échappent pas !’’ . Comme si cette sorcière a été inspirée par Madame Gbagbo, dont le rôle cynique joué dans les évènements meurtriers de la Côte d’Ivoire restera à jamais gravé dans la conscience collective. Après quelques minutes de négociations, les choses se sont calmées. Mais c’était sans compter sur la vieille dame, qui est revenue à la charge, histoire de souffler sur les braises.
En effet, sortie de nulle part, la dame, comme si elle était envoyée par Satan, s’est mise à crier à-tout-va. Le cortège du Pur, qui voulait se rendre à Bakel, a trouvé sur son passage les jeunes de BBY, qui se disaient ‘’prêts à donner leur vie’’. Car, selon eux, il serait très facile de venir à Tamba, de tuer une personne sans en récolter les pots cassés, et qu’ils devaient venger leur frère. Et, le face-à-face entre les deux troupes aura duré, durant de 2 tours d’horloge. Les boutiques, pharmacies, magasins, la Librairie qui jouxtent la RN1 ont été fermés pour ne pas subir les conséquences d’affrontements. La Police, qui était entre les deux camps, reculait souvent sous la pression des militants de BBY. Et elle a eu du mal à contenir les jeunes de la Mouvance présidentielle. Pour preuve, certains ont contourné les flics, pour s’attaquer, avec des pierres, au convoi qui était stationné sur le pont.

Assane SEYE-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici