Robert Bourgi, Macky et le fantasme des fantasmes : le 3e mandat

Analyste politique, Robert Bourgi a jeté un regard lucide sur la situation du pays, notamment après le déroulement du scrutin législatif de dimanche dernier.

Dans une note lue par Sénégal7, ce témoin et observateur de la scène politique nationale a levé un coin du voile sur ses relations avec le Chef de l’Etat Macky Sall. Mais il persiste et signe qu’il n’a jamais abordé la question du 3e mandat avec le Président Sall.

« Que de fois avons-nous parlé et échangé, lui et moi ?A Dakar, à Paris et dans certaines capitales européennes. Le fantasme des fantasmes n’a jamais été évoqué : le 3e mandat.

Mais Robert Bourgi indique qu’aujourd’hui, le Président Macky Sall doit dépasser cela (3e mandat) et gouverner le Sénégal à la lumière non seulement de ces Législatives, mais des multiples troubles qui ont agité le pays depuis mars 2021.

Des morts sont tombés, des blessés pansant leurs plaies, des dégâts matériels énormes ont été faits. Tout cela doit nous parler et nous parle, à lui en premier, lui qui est la clé de voûte de toutes les institutions. Sa parole était espérée et attendue.

Elle fut rare. Ses ministres, dans la tourmente, furent inaudibles. On attendait et on attend toujours sa voiex. Celle de celui que je surnomme « Baye Sénégal »,note l’Obs.

Assane SEYE-Senegal7