Accueil International Sarkozy ex-chef d’Etat en garde à vue : Un luxe que l’Afrique...

Sarkozy ex-chef d’Etat en garde à vue : Un luxe que l’Afrique ne peut se payer

L’ancien Président  Français, Nicolas Sarkozy est présentement en gare à vue car soupçonné de financement illicite de sa campagne de 2007.Un cas d’école impensable pour les chefs d’Etat africains. Et pourtant, ce n’est que de la routine au pays de Degaulle.

Loin de chercher des bisbilles à nos anciens chefs d’Etat africains mais comme nul n’est censé être au-dessus de la loi. Fût-on  un ancien chef d’Etat, un maçon ou un citoyen lambda, la loi reste la loi pour tout le monde. Et c’est ce que les Français sont en train de démontrer à la face du monde. Sarkozy est actuellement en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre, au sujet des soupçons de financement illicite autour de sa campagne de 2007, rapporte le Monde, ce mardi. L’ancien président Français est soupçonné d’avoir fait financer sa campagne présidentielle de 2007 avec des dons liquides provenant du régime libyen. L’affaire remonte à 2013.Un document publié par Médiapart affirme que plusieurs dizaines de millions d’euros  ont été versés à Sarkozy pour sa campagne. L’information judiciaire a été ouverte en  mai 2013 et les enquêteurs ont fait état de plusieurs témoignages attestant ces pratiques. Par exemple en novembre dernier, Ziad Takieddine, homme d’affaire franco-libanais, affirmait avoir remis cinq millions d’euro en espèces provenant de la Libye, à l’ancien Président français, Nicolas Sarkozy, en 2007.Tandis que ce dernier a toujours nié ces accusations. Aujourd’hui, l’Afrique devrait s’inspirer de cet exemple français pour  faire savoir à leurs chefs d’Etat que la loi reste la loi avant ou après le pouvoir pour quiconque qui l’enfreindrait.

Senegal7.com