Accueil Actualités Sénégal : Alerte! La poliomyélite refait surface

Sénégal : Alerte! La poliomyélite refait surface

L »alerte a été donnée hier par le capitaine falilou Sarr, qui a invité les parents à aller faire vacciner leurs enfants , car la poliomyélite est réapparue dans les trois départements de la région de Diourbel et aussi à Dakar, selon le Quotidien.

le chef de la Brigade régionale de l’hygiène de Diourbel, prévient qu’ il y a une résurgence de la poliomyélite dans la région de Diourbel, une maladie grave, qui peut paralyser un enfant à vie : « Depuis le février, nous avons eu un cas à Touba, dans le grand quartier de Sahm. Pendant presque 2 semaines, la région médicale, le district de Touba et le Service d’hygiène ont mené des investigations, tout en effectuant des prélèvements. Et il y a eu un cas réel positif au sein d’un ménage ».

Et de poursuivre : « Nous avons eu avant-hier (mercredi) à Bambey un cas positif de poliomyélite. Nous avons un cas positif dans la commune de Diourbel. Quand on retrouve déjà un cas de polio, c’est ce qu’on appelle l’alerte, c’est l’épidémie.» Il ajoute : « C’est déjà inquiétant et préoccupant, car tous les départements de la région de Diourbel ont enregistré des cas positifs de poliomyélite, mais également à Dakar. Donc c’est une préoccupation nationale ».

Concernés, les partenaires à la protection de l’enfance comme l’Unicef et l’Orga­nisation mondiale de la santé (Oms) sont en train de tout faire pour en freiner la propagation.

Tandis qu« «Au niveau régional, avec le médecin-chef et les équipes cadres de districts, on est en train de faire la riposte par rapport aux moyens dont nous disposons. La poliomyélite existait avec le Programme élargi de vaccination (Pev) qui l’avait éradiquée.

Nous sommes restés pendant 10 ans sans aucun cas et on a même procédé à la certification de l’éradication de la polio en 2020. Malheureu­sement, moins d’un an après des cas apparaissent. Depuis un an, avec le Covid-19, le Pev ne marche plus», détaille le capitaine Sarr.

Le chef de la Brigade régionale de l’hygiène de Diourbel explique la réapparition de la maladie par un relâchement dans le cadre de la vaccination, dû aux conditions particulières du Covid-19, et qui justifie la baisse drastique du taux de couverture vaccinale dont la poliomyélite.