Accueil Actualités Sénégal : Il était une fois, la covid-19 !

Sénégal : Il était une fois, la covid-19 !

Le 02 mars dernier, l’information faisant état du premier cas de contamination au coronavirus avait eu l’effet d’une bombe. La peur s’est vite installée. L’opinion publique redoutait l’hécatombe à l’image de pays comme la chine et l’Italie où les morts se comptaient par centaine. Les autorités étaient également sur le qui-vive. L’agitation était à son comble face à un ennemi invisible. La presse s’y est mêlée et la sensibilisation battait son plein. Les sénégalais prêtaient oreille attentive aux alertes de divers bords. Le nombre de cas a commencé à grimper et l’Etat a pris les devants. Les écoles fermées, les rassemblements interdits tout… plus tard, le 23 mars le couvre- feu et l’état d’urgence seront décrétés. Dans un discours au ton grave, le Chef de l’Etat affichait son inquiétude, « l’heure est grave » disait-il. Le Sénégal venait d’enregistrer 79 cas positifs. Deux mois plus tard, le ton présidentiel est autre, le nouveau mot d’ordre est d’apprendre « à vivre avec le virus ». Les mesures restrictives ont ainsi étaient assouplies. Le Sénégal venait de décompter 1886 cas positifs dont 1151 sous traitement. Le nombre de contamination allait progresser mais l’Etat va rester fidèle à sa logique consistant à « déconfiner ». L’état d’urgence sera ainsi levé. Depuis, les cas augmentent de façon vertigineuse. Une progression qui contraste avec le relâchement des sénégalais qui foulent au pied les mesures édictées. Le virus est aujourd’hui plus que présente. La pression sur les hôpitaux continue d’être une réalité. Les cas graves augmentent dans un pays où le nombre de respirateurs est limité, toutefois, l’insouciance est la chose la mieux partagée. Avec l’approche de la Tabaski et les voyages liés à cet événement, le ministre de la santé a invité les sénégalais à fêter l’Aid où ils se trouveront… Sa parole a été tournée en dérision. La covid-19 est décidément conjuguée au passé dans ce pays… Pourtant, la menace plane et la mort rode.

Mbissane TINE-Senegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici