L'Actualité en Temps Réel

Sénégal : Le chômage en hausse de 7,8 points par rapport à 2020

Le chômage ne diminue pas au Sénégal. Les mesures prises par l’Etat n’ont pas encore eu les effets escomptés. La dernière enquête, publiée par l’Ansd sur l’emploi au quatrième trimestre 2021, estime le taux de chômage à 24,1%, soit une hausse de 7,8 points de pourcentage par rapport à 2020.

Par Dieynaba KANE – Le chômage reste un fléau au Sénégal. Malgré les mesures prises par l’Etat pour trouver une solution à ce problème, le taux de chômage est toujours en hausse. Dans l’enquête nationale sur l’emploi du quatrième trimestre de 2021, «le taux de chômage est estimé à 24,1%, soit une hausse de 7,8 points de pourcentage par rapport au dernier trimestre de 2020». Le document de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) renseigne que «le chômage est plus élevé en milieu rural, où le taux est estimé à 29,8% contre 19,1% en zone urbaine». Les auteurs de cette enquête font remarquer que «le chômage touche plus les femmes (35,8%) que les hommes (13,0%)». L’étude, qui s’est aussi penchée sur le niveau d’activité, a montré que «plus de la moitié (55,8%) de la population en âge de travailler (15 ans ou plus) a participé au marché du travail au quatrième trimestre de l’année 2021». Cependant, il a été constaté que «le taux d’activité a diminué de 2,1 points de pourcentage par rapport à la même période en 2020».

L’enquête révèle aussi qu’il «varie selon le milieu de résidence, avec un niveau de 57,2% en milieu urbain contre 54,3% en milieu rural». Les auteurs de l’enquête renseignent que le taux d’activité «est plus élevé chez les hommes (64,5% contre 48,8% pour les femmes)». S’agissant du «taux d’emploi, qui mesure la part des personnes en emploi parmi les personnes en âge de travailler», il est «de 39,3% au quatrième trimestre de 2021, soit en baisse de 4,0 points de pourcentage par rapport au quatrième trimestre de 2020, où il était estimé à 43,3%».

Selon le document de l’Ansd parcouru par Le Quotidien, «il est plus élevé en milieu urbain qu’en milieu rural, avec des taux respectifs de 45,0% et 33,0%». Il a été noté que «les femmes, qui constituent plus de la moitié de la population en âge de travailler, présentent un niveau d’emploi plus faible que celui des hommes». En effet, expliquent les auteurs de l’enquête, «53,0% des hommes en âge de travailler ont un emploi, contre 28,2% pour les femmes».

Quid de l’emploi salarié ? D’après l’Ansd, «il concerne 39,4% de la population en emploi et varie selon le sexe et le milieu de résidence». Ainsi, l’enquête révèle que «la part d’emploi salarié chez les hommes est de 46,1% contre 29,4% chez les femmes». Elle montre également que «l’accès à l’emploi salarié est plus accentué en milieu urbain, avec un taux de 48,5%, qu’en zone rurale (25,9%)». Pour ce qui est de l’accès à l’emploi salarié, il «demeure stable par rapport à 2020 (39,3%)».

L’enquête menée par l’Ansd a également montré que les aides familiales «ont constitué 5,5% de la main-d’œuvre enregistrée au dernier trimestre de 2021, soit une baisse de 3 points de pourcentage par rapport au quatrième trimestre de 2020, où leur proportion a été estimée à 8,5%». En outre, il a été constaté que «la proportion des aides familiales demeure plus élevée en milieu rural, où 9,3% de la main-d’œuvre est constituée d’aides familiales contre 2,2% en zone urbaine. Elles sont rencontrées davantage chez les femmes (6,3%) que chez les hommes (4,7%)».


À lire aussi : Chomage, oisivete… – Dakar, la pauvreté gagne du terrain

Avec Le Quotidien