Accueil Actualités Sénégal vs Bénin: Un réveil attendu de Mbaye Niang !

Sénégal vs Bénin: Un réveil attendu de Mbaye Niang !

Titulaire à la pointe de l’attaque sénégalaise depuis le début du tournoi, Mbaye Niang est encore en deçà des attentes placées en lui.

Auteur de l’une de ses saisons les plus accomplies depuis le début de sa carrière, le joueur de Rennes est muet depuis le début de cette CAN 2019. Il sera attendu au tournant mercredi pour débloquer son compter pour une équipe du Sénégal qui vise une qualification en demi-finale

Il n’a pas encore scoré depuis le début de cette 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). 4 matches, 0 but, tel est le ratio de Mbaye Niang avec les « Lions » dans ce tournoi. Des statistiques qui ne traduisent pas l’importance de cet attaquant qui est le point de fixation de l’attaque sénégalaise.

Manquant cruellement de réalisme lors du premier match, puis moins en évidence lors des trois prochaines rencontres, l’ancien joueur du Milan AC n’est pas en réussite depuis le début de cette 32ème édition de la CAN. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé.

Avant le match contre l’Ouganda, il avait tenté 9 tirs soit le 5ème total le plus élevé de la compétition, mais sans aucun but marqué. Un ratio qui montre l’inefficacité de l’attaquant sénégalais qui bénéficie cependant de la confiance de son entraineur qui s’était montré penseur à un moment donné. « C’est un excellent footballeur. Mais l’oxygène d’un attaquant, c’est de marquer des buts. Il s’est créé des occasions contre la Tanzanie sans les concrétiser. Il ne faut pas subir les événements, mais les créer. Je suis à côté de lui. Pareil pour les autres joueurs. Le rôle principal d’un attaquant est de marquer des buts. Nous allons vers un match décisif.  Je  ne  vous  le  cache  pas,  je  réfléchis beaucoup plus sur ce poste. D’ici le match, on verra » avait indiqué Aliou Cissé avant le match contre le Kenya. Il sera titularisé malgré tout contre les « Harambee Stars » puis contre l’Ouganda en huitièmes de finale. Ses concurrents, Moussa Konaté et Mbaye Diagne n’ayant pas profité de leur maigre temps de jeu pour créer le doute dans la tête du sélectionneur national.

« Le Giroud sénégalais »

Contre les « Cranes », il n’a certes pas tenté de tir, mais il s’est montré très précieux dans un autre registre. Seul en pointe, il a servi de rampe de lancement aux deux milieux excentrés, Sadio Mané et Ismaila Sarr. C’est d’ailleurs lui qui va lancer idéalement Sadio Mané pour le but qualificatif des « Lions » en quarts de finale.

Un rôle assez ingrat si on sait qu’il a plus livré de duels avec la défense ougandaise que servi par ses coéquipiers en dépit de nombreux appels en profondeurs. Comme le témoigne le fait de n’avoir disputé qu’un seul match entier sur quatre sur ce tournoi.

Utilisé comme pivot, l’attaquant du Stade Rennais est le « Giroud sénégalais » en plus technique et plus rapide en référence au même rôle qu’occupait l’attaquant de Chelsea avec la France. Cependant, Mbaye Niang devra montrer plus dans une attaque sénégalaise qui ne peut pas toujours compter sur Sadio Mané ou encore de son rôle ingrat de pivot. Il n’a pas encore fait cette différence attendue, malgré son implication sur trois des six buts du Sénégal.

Face au Bénin qui a su jusqu’ici résister aux équipes supposées plus fortes, l’apport de la pointe haute des « Lions » sera attendu pour contourner le bloc adverse. Il devra user de vitesse et d’efficacité pour être à la hauteur de la confiance qui lui est accordée par Aliou Cissé à la pointe de cette attaque. Ménagé lors de la séance d’entrainement de dimanche, il devrait être d’attaque mercredi et sera attendu en messie pour hisser le Sénégal dans le carré d’as de cette CAN. Une attente qui dure 13 ans !

IBRAHIMA/SENEGAL7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici