L'Actualité en Temps Réel

Situation politique explosive : Alioune Tine tire la sonnette d’alarme

Alioune Tine qui s’est érigé en lanceur d’alerte a été le premier  a demander au Conseil constitutionnel d’apaiser les tensions politiques grandissantes et les risques de violences politiques. Fondateur d’Afrika Jom Center, Me Tine a  toujours craint un basculement du pays dans le  chaos surtout avec cette tension autour des élections législatives avec la manifestation de Yewwi Askan Wi prévues demain mercredi 08 juin 2022.

De Genève où il se trouve, l’ancien Président de la Rhaddo appelle les acteurs politiques à l’apaisement de la situation avant qu’il ne soit trop tard pour le faire. Interrogée par l’Observateur, il a indiqué que les Sénégalais peuvent vivre  pire que les émeutes de mars dernier car le pouvoir qui devrait tirer des leçons de ce qu’il s’était passé ne l’a pas fait.

Pour la manifestation de Yewwi Askan Wi prévue demain mercredi, il affirme que le Préfet de Dakar ne doit en aucun cas leur empêcher d’exercer leur droit Constitutionnel, celui de manifester. Il explique par ailleurs que le Sénégal est rattrapé par les Assises nationales créées juste après les législatives de 2007.

Relisez les termes de références des Assises et et le discours de fermeture du Président Amadou Makhtar Mbow (Président des Assises nationales).Ça n’a pas pris une ride. Ça prouve encore une fois que le Sénégal est une démocratie qui refuse de grandir.

 Là, on doit grandir ou mourir. Seul le dialogue peut nous sauver. Les crises politiques et démocratiques, on les résout par des solutions politiques et démocratiques par le dialogue. Mais faut-il qu’on ait des démocrates et qu’ils soient de bonne foi, précise notre source.

Assane SEYE-Senegal7