L'Actualité en Temps Réel

Slaven Bilic (Coach Watford) crédite Aliou Cissé sur le positionnement d’Ismaïla Sarr

Meilleur atout des Hornets de Watford, Ismaïla Sarr a retrouvé le côté gauche du terrain ce week-end lors de la victoire face à Norwich (2-1). L’international a été sensationnel et décisif – assez pour recevoir les éloges de son coach, Slaven Bilic (Watford Observer).
Auteur d’un match décisif, l’ancien rennais a su profiter de la lecture de son coach Slaven Bilic. En effet, lors de la dernière victoire de Watford en Championship, les spécialistes ont noté le positionnement d’Ismaïla Sarr sur le terrain.

« Ismaïla Sarr a disputé les trois premiers matchs à droite, a marqué quelques buts et obtenu quelques passes décisives. Ce sont de bons chiffres. Mais parfois, vous ne le voyiez pas pendant 10 minutes. Nous ne l’avons pas toujours bien utilisé », a expliqué Bilic lorsqu’on lui a posé des questions sur le changement.

Force est de reconnaître que le sélectionneur des Lions n’était pas étranger à cette décision du staff technique de Watford de faire jouer Izo à gauche. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Bilic lorsqu’il expliquait sa stratégie. « Ensuite, moi et le staff avons parlé, et nous nous sommes souvenus que pour le Sénégal, il joue sur le côté gauche.

J’ai donc parlé à Sarr cette semaine, et c’est un garçon timide mais il m’a dit qu’il aimait ça à gauche. La plus grande question pour nous était de savoir si Sema pouvait jouer à droite, mais il était vraiment bon ce soir », s’est exprimé Slaven Bilic élogieux au sortir de la rencontre victorieuse.

Le patron des Hornets pense que le champion d’Afrique a plus l’opportunité de faire bouger les choses quand il vient de la gauche sur son bon pied. « Quand Sarr porte le ballon dans ses pieds sur ce côté, il a plus d’options.
Quand il reçoit le ballon sur la droite, il peut entrer, mais il est alors sur son pied gauche. Regardez la pénalité : quand il joue à gauche, il peut aller dans un sens ou dans l’autre. Peut-être que c’était un match exceptionnel, mais je ne pense pas », a tonné le technicien des Hornets.
Comme en sélection, le positionnement de Sarr continue de susciter un débat à quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe du Monde où il est compté parmi les armes majeures des Lions aux côtés de Sadio Mané, d’Edouard Mendy ou encore Kalidou Koulibaly.

 

Wiwsport avec Senegal7