Accueil Actualités Sonko, Guy Marius, commissaire Sadio : Le cercle de feu qui entoure...

Sonko, Guy Marius, commissaire Sadio : Le cercle de feu qui entoure le «Macky»

Sonko, Guy Marius

«La nature a horreur du vide», dit l’adage. Cela est valable sur le landerneau politique Sénégalais. A part le leader de Pastef, et dans la moindre mesure celui du Act, les leaders politiques de l’opposition Sénégalaise semblent s’abonner absents à la défense des intérêts des populations contre le régime en place. C’est en ce sens, que Guy Marius Sagna et le commissaire à la retraite, Boubacar Sadio sont subitement devenus les voix des sans voix. Aujourd’hui, ils constituent avec Ousmane Sonko, le cercle de feu qui entoure le «Macky».

Lettre de feu du commissaire Sadio…

Le commissaire à la retraite, Boubaciar Sadio s’est servi de sa plume pour montrer son opposition au régime en place.

Il l’a signifié dans une missive de feu adressée au chef de l’Etat. Ce qui a nécessité son interpellation avant que l’affaire ne soit classée sans suite.

Morceau choisi : «J’avais affirmé, avec la plus grande conviction et sur la base de faits avérés, que le Sénégal est dirigé actuellement par des voleurs impudents, des menteurs patentés, des insulteurs impertinents, incultes et arrogants, des forbans impavides, des trafiquants de drogue invétérés et des faussaires sans scrupules», a noté Boubacar Sadio.

Cette sortie au vitriol contre le régime en place a été à l’origine de son interpellation, avant sa libération, tout en restant à la disposition de la police.

Cette intervention inattendue du commissaire à la retraite, montre une fois de plus que le terrain politique est davantage occupé par des sénégalais, jadis inconnu sur ce terrain.

« Macky Sall trop allergique à la critique»

C’est Ousmane Sonko qui l’a dit, suite à l’interpellation du commissaire à la retraite. Le leader du PASTEF a témoigné toute sa solidarité à l’ancien commissaire, Boubacar Sadio après son audition à la brigade des affaires générales (BAG) lundi 22 juin dernier.

Mieux, Ousmane Sonko a partagé sur sa page Facebook la contribution qui lui vaut cette convocation. «Avec ce commentaire, je partage ci-dessous en intégralité la contribution du commissaire Sadio qui lui vaut les tracasseries du Macky. Je lui témoigne ma totale solidarité au nom de la liberté d’expression et d’opinion et adhère pleinement aux idées qu’il y défend», a noté noir sur blanc Ousmane Sonko.

Le troisième dur à cuir

Guy Marius Sagna. Il ne cesse de porter un coup de frein à la gestion du pays par le pouvoir en place.

Un de ses dernières sortis contre Macky Sall fait allusion au bradage du foncier dans le littoral.

Le combat contre le bradage du littoral porté par Barthélemy Dias a de nouveaux adhérents. L’un d’entre eux qui se trouve être Guy Marius Sagna s’est rendu sur le littoral de Dakar pour constater les dégâts causés. Il compte soutenir le maire de Mermoz-Sacré Cœur dans tout ce qu’il entreprend dans ce sens: « le combat que porte Barthélemy Dias vient de commencer. Et c’est le combat de tous les sénégalais parce que ce qui se passe au niveau de la corniche on le trouve partout au Sénégal. Ici c’est un domaine public national et la loi dit que c’est inaliénable et imprescriptible même si l’article 19 stipule qu’il peut être déclassé. Mais il ya un conflit entre intérêt général et intérêt privé. Si nous restons les bras croisés, et si nous ne faisons rien, nos enfants et nos petits enfants ne connaîtront jamais à quoi ressemble l’eau de la mer et le bonheur de marcher sur la plage», prévient-il.

Il appelle, ainsi, tous les sénégalais à barrer la route à tous ceux qui pillent nos terres: «nous allons voir, au delà de ça, comment faire jonction avec tous ceux qui ont des problèmes fonciers parce que Macky Sall lui même a dit que 90% des plaintes qu’il reçoit sont liés au foncier mais il ne fait rien pour régler ce problème. Pire il passe tout son temps à apposer sa signature sur tous les documents qu’il reçoit. Nous allons lui montrer que sa signature ne se nomme pas Sall et que c’est 16 millions de sénégalais qui lui ont donné leurs signatures. Ce qui veut dire que sa signature vaut 16 millions de vies en chair et en os, et nous n’allons pas accepter qu’il privatise ce qui appartient à tout le monde. Et dès maintenant il faut considérer que le combat a commencé et nous allons joindre nos voix à celles du maire Barthélemy Dias, du député Cheikh Omar Sy et à celles de tous ceux qui se battent contre l’accaparement du foncier; que cela soit au niveau du littoral ou à l’intérieur du pays. Joignons nos moyens et battons nous ensemble », indique-t-il avant de demander à toutes les organisations, toutes obédiences confondues, de se joindre à eux pour porter le combat.

Ainsi, Ousmane Sonko, Guy Marius Sagna et le commissaire Sadio, ces trois S qui constituent désormais, le cercle de feu qui entoure Macky Sall.

8 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici