Sory Kaba limogé : Wanted aux contestataires de troisième mandat

0

La machine politique apèriste est mise en branle. Qui ne veut pas d’un troisième mandat n’a qu’à se tenir à carreau. Le temps va vite mais les passions aussi. Sory Kaba s’est épanché sur l’impossibilité d’un troisième mandat du Chef tel que rabâché tout dernièrement, le résultat n’a pas été reluisant pour lui. L’idée d’un troisième mandat se précise au gré des circonstances car l’épée de Damoclès s’est désormais suspendue sur tous les gens du pouvoir.

C’est l’inaperçu qui gouvernerait le monde, peut-on se permettre de dire dans un contexte politique qui ressemble fort bien à 2011.Moment où le président Wade ruminait un troisième mandat en déphasage avec notre charte fondamentale. Aujourd’hui, l’histoire semble se répéter car la virus d’un troisième mandat n’épargnerait aucune partie de l’Afrique. La guinée est à feu et à sang à cause d’un troisième mandat auquel se joue le président Condé. En Côte d’Ivoire, le président Ouattara qui avait décidé de se retirer a soudain pris goût au pouvoir d’un troisième magistère. Au Tchad, c’est le même décor planté au pays de Idriss Derby. Du coup, l’Afrique et une bonne partie du monde renoue avec ce virus du pouvoir qui ne s’arrête jamais. Et le Sénégal risque d’être compté parmi les pays qui en raffolent. Pour cause, le directeur des Sénégalais de l’Extérieur a eu comme seul tort de rabâcher l’impossibilité d’un troisième mandat du Chef de l’Etat. Et en moins de 24 heures, un décret présidentiel a mis fin à ses fonctions. Donnant ainsi raison au Dg du Soleil qui l’avait vertement traité d’indiscipliné portant atteinte à l’autorité du président de la République. Ce qui laisse croire qu’un troisième mandat du Macky pointe à l’horizon. C’est à prendre ou à laisser mais le ‘Wanted’ ne fera pas de cadeau aux gens du pouvoir.
Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment