Accueil Actualités SOS Thione Ballago Seck : Le RNU doit-il être élargi...

SOS Thione Ballago Seck : Le RNU doit-il être élargi aux Sénégalais balèzes ?

Ballago

La pauvreté est un concept hybride, chargé, polysémique et qui prête à équivoque. Depuis le 2 mars 2020, date à la quelle le Sénégal a enregistré son premier cas déclaré positif au covid-19, le virus ne cesse de progresser. Et ses conséquences ne se sont pas fait attendre dans le vécu quotidien des Sénégalais sommés de rester chez eux. Du coup, le Chef de l’Etat a mis sur la table 1000 milliards de FCFA pour relever les défis de l’heure .Mais quand Thione Seck demande à être assisté, il ya lieu de se demander si le Registre national unique (Rnu) ne doit pas être élargi à tous les Sénégalais. Ce qui est problématique en soi !

La délégation générale à la Protection sociale et à la solidarité nationale a mis en place depuis 2014 un Registre national unique (Rnu) qui spécifie le nombre de ménages pauvres au Sénégal évalué à «442 mille » et qui aurait atteint les «517 mille ménages depuis 2019.Sur une population de 14 millions d’habitants, il y a de quoi se poser des questions légitimes quant on sait qu’au Sénégal, la pauvreté a presque atteint toutes les couches de la population urbaine comme rurale. D’ailleurs, les termes de référence du Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) renseignent par le biais d’un Document de la Direction de la Prévision et de la Statistique (DPS) de 2001 quedu point de vue des ménages, la pauvreté est très répandue dans les communautés sénégalaises, c’est-à-dire dans les quartiers urbains et les villages. Le Chef de l’Etat a mis sur la table de Force Covid-19 1000 milliards de FCFA pour accompagner les Sénégalais impactes par le Coronavirus. Mais depuis, l’on constate que c’est des millionnaires de la trempe de Thione Ballago Seck qui déclament une « sérénade d’assistance » à ses factures impayés à un ministre de la République. Même si c’est symbolique de l’assistance qui doit revenir aux artistes, cela donne du fil à retordre aux millions de Sénégalais qui peinent à s’assurer les trois repas quotidiens. Cet artiste international qui a eu des disques d’or aurait pu plaider la cause des artistes mais pas brandir des factures impayées qui le relègue inexorablement dans la catégorie des Sénégalais répertoriés dans le Registre national unique (Rnu).Là, on serait même amené à lui demander s’il n’a pas encore reçu de kit composé de sac de riz, d’un fût d’huile et du sucre. En tous les cas, le Général François Ndiaye aura fort à faire car 14 millions de Sénégalais du régistre national unique (Rnu) l’attendent au coin du bois. Et ceux qui sont riches comme crésus seront les premiers à l’apostropher. Diantre !
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

16 + 5 =