L'Actualité en Temps Réel

Soutien aux daaras : Macky Sall mobilise son gouvernement

A la suite de sa rencontre avec la communauté nationale des « daaras » le 28 novembre 2022, le président Macky Sall est manifestement résolu à matérialiser sa volonté de modernisation des daaras. En conseil des ministres ce mercredi, il a exhorté le Premier Ministre à engager la modernisation des Daaras.

Abordant le soutien aux Daaras et aux diplômés de l’enseignement arabe, le Chef de l’Etat est revenu sur la rencontre du lundi 28 novembre 2022, avec la communauté des Daaras dans le cadre des concertations et du dialogue avec l’ensemble des forces vives de la Nation.

Le Président de la République a félicité le Gouvernement, notamment le Ministre de l’Education nationale, les chefs religieux, les responsables et maîtres de Daara, les apprenants (« ndongo Daara »), les partenaires et bonnes volontés, en particulier les « Ndeyou Daara », qui appuient ce pan important de notre système éducatif et qui ont
permis la réussite de cette rencontre historique.

A cet effet, le Chef de l’Etat a rappelé au Gouvernement, l’impératif de renforcer le soutien et l’accompagnement de l’Etat aux Daaras à travers une coordination plus soutenue des efforts de l’Etat et des collectivités territoriales, avec la réallocation d’une partie des fonds de dotation alloués au secteur de l’Education, vers ces entités et un suivi de proximité du développement de ces établissements d’éducation et de formation, basés sur les préceptes de l’Islam et des traditions fortement ancrées dans notre société.

Dans cet esprit, le Président de la République a exhorté le Premier Ministre à engager la modernisation des Daaras au tour de quatre (4) actions majeures :
1. la finalisation de la cartographie nationale des Daaras par un recensement exhaustif et une immatriculation administrative des établissements, des apprenants et de leurs maîtres ;
2. la poursuite des investissements pour la construction et l’équipement de Daaras publics aux normes en intégrant au besoin des internats et des cantines scolaires, ainsi que le soutien à la réhabilitation et à l’amélioration du cadre de vie des Daaras traditionnels installés sur le territoire national ;
3. la réflexion sur un dispositif adapté de recrutement de maîtres coraniques et de leurs encadreurs dans la fonction publique, mais également d’assurer une couverture médicale, une protection sociale, un suivi académique et professionnel des apprenants des Daaras ;
4. le soutien à l’insertion socio-économique des apprenants, par la solidarité nationale, en termes de soutiens financiers et d’appuis en denrées, matériels et intrants agricoles avec les Daaras et par les dispositifs existants de la formation professionnelle, de financement et de promotion de l’entreprenariat.

Dans cette perspective, le Chef de l’Etat a décidé d’instituer un « Grand Prix International du Président de la République pour le Récital du Saint Coran » et une « Journée nationale des Daaras », chaque 28 novembre. Par ailleurs, le Président de la République a insisté sur l’urgence de valoriser davantage l’expertise des diplômés en langue arabe dans la fonction publique, dans le secteur parapublic et dans toutes les branches d’activités du pays, où leurs compétences pourront être utilisées.

Senegal7