Accueil Actualités Soutien tardif du Sénégal à Lamine Diack : Les financements occultes de...

Soutien tardif du Sénégal à Lamine Diack : Les financements occultes de 2012 ?

Arrêté à Paris depuis le 3 novembre 2015, puis mis en examen Lamine Diack est accusé de corruption pour couvrir des cas de dopage en Russie. Depuis lors, des voix ne cessent de s’élever au Sénégal et ailleurs pour dénoncer l’attitude des autorités Sénégalaises. Cependant, l’affaire des financements occultes dont auraient bénéficié les opposants de 2012, n’explique-t-elle pas le mutisme des autorités actuelles ? Il a nécessité quatre bonnes années après son arrestation pour que Lamine Diack reçoive la visite du Président Sénégalais, à Paris.

… «Financements occultes»

Entendu par l’Office de lutte contre les infractions financières et fiscales, l’ancien président de l’IAAF serait passé à table. Autrement dit, Lamine Diack a reconnu avoir accepté des pots de vin des autorités russes mais c’était dans le dessein de financer la campagne électorale de l’opposition de 2012 contre Abdoulaye Wade qu’il fallait faire tomber à tout prix. La somme en question s’élève à 1,5 million d’euros, environ 1 milliard FCFA.

Les financements occultes dont auraient bénéficié les opposants de 2012 font couler beaucoup d’encre et de salive. Même loin du Sénégal, car avec l’arrestation de Lamine Diack, en France, l’homme d’affaires Cheikh Amar qui n’a l’habitude d’intervenir dans des débats publics a cette fois-ci tordu le cou à cette règle qu’il s’est imposée jusque-là.
A l’en croire sur les ondes de Rfm : «Lamine Diack a des choses à se reprocher. Il en veut pour preuve la fois où Wade, alors président de la République du Sénégal, l’avait reçu dans son bureau pour lui remonter les bretelles. «Le Président Wade l’avait mis en garde contre certaines pratiques pas catholiques du tout, c’était devant moi et Souleymane Ndéné Ndiaye», révèle Cheikh Amar. Qui, dans la même veine défend le président Macky Sall. Il a laissé entendre que le successeur de Wade à la tête du Sénégal «n’a rien à voir dans cette affaire».
«Macky Sall n’avait rien au premier tour. C’est dans l’entre deux tours qu’il a pu amasser un peu d’argent. Il ne faut pas le mêler à ce genre d’histoire», avait plaidé l’homme d’Affaires.
4 ans après, le président Sall reçoit Lamine Diack

Cela a étonné et intrigué plus d’un Sénégalais. Car, comment le chef de l’Etat peut rester quatre ans durant qu’un fils du Sénégal, ancien Président de l’IAAF de surcroit soit arrêté à Paris sans intervention de façon officielle.
En séjour à Paris, le président Macky Sall a reçu récemment en audience l’ex-président de l’IAAF, Lamine Diack à la Résidence de l’ambassade du Sénégal dans la capitale française. Rien n’a filtré de cette rencontre qui a duré plus de deux heures. Expirons que notre compatriote va bientôt respirer l’air pur et rendre au bercail.
senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici