Spoliation du foncier de l’Université : Macky n’était pas au courant du deal

Le scandale du bradage des terres de l’Ucad n’a pas encore connu son épilogue. Sauf que le Chef de l’Etat informé de la situation, a donné des instructions fermes aux ministres Cheikh Oumar HANN  et à son homologue, Abdoulaye Daouda Diallo, de prendre toutes les dispositions pour préserver l’espace de l’Esea et lui rendre compte dans les plus brefs délais.

En clair, le Président de la République demande à ce que les espaces fonciers concernés soient laissés à la disposition des Universités. Les mêmes instructions s’appliquent aux patrimoines fonciers de toutes les universités du Sénégal, aux terrains et infrastructures appartenant à l’Etat ou à ses démembrements et qui sont mis à la disposition des universités.

Pour rappel, à propos de ce bradage foncier, la commission des opérations domaniales, au cours des consultations à domicile en date des 22,29 et 30 juin 2022,a émis un avis favorable sur l’attribution par voie de bail à la société Sertem Propeties de la parcelle de terrain formant le lot Sn sis à Mermoz dans l’assiette de l’Ecole supérieure d’économie appliquée d’une superficie de 8600 m2 à distraire des Tf 1973 Gr ET 17832 Gr.

Le gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall,le chef du centre des impôts  de Ngor Almadies et Léopold Ngom de Sertem, sont au centre de cette cession. La question aujourd’hui est de se demander comment le Chef de l’Etat n’était pas au courant de ce deal et pourquoi ce scandale a été diligenté alors qu’il ne fera que ternir l’image de son pouvoir !

Assane SEYE-Senegal7