Accueil Actualités Statu quo sur les Locales: Quand la covid-19 s’invite au jeu du...

Statu quo sur les Locales: Quand la covid-19 s’invite au jeu du pouvoir !

La tenue des élections locales a été reportée à maintes reprises, sans qu’une date exacte ne soit jusqu’ici retenue. L’opposition qui exige l’audit du fichier électoral est tombée dans le piège du chef de l’Etat du fait que cela va prendre énormément de temps. A cela s’y ajoute le véto de la covid-19. Car, selon Me Me El Hadji, «Macky Sall avait confié qu’il ne veut pas d’élections jusqu’en 2024».

L’opposition joue le jeu de Macky

En voulant que le fichier électoral soit audité par des experts indépendants au sortir de l’élection Présidentielle du 24 février 2019, l’opposition sénégalaise est tombée dans le jeu politique de Macky Sall. Lui qui avait confié selon Me El Hadji Diouf, membre de Benno Bokk Yakaar : «Macky Sall ne veut pas d’élections jusqu’en 2024».

Macky Sall a suivi Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo et autres dans leur volonté. Et cela tourne en sa faveur. Car jusqu’ici, aucune date n’a été retenue pour la tenue des Locales. Du fait que le fichier est en voie d’être auditer.

Derrière la modification de la carte électorale engagée par le régime en perspective de la dernière présidentielle avec un score qui a réélu le candidat à sa propre succession, l’opposition y voit «une stratégie sciemment pensée de perturbation du vote des citoyens dans les zones défavorables au pouvoir», même si du côté du pouvoir on laisse entendre qu’il s’agit d’un processus d’usage qui se fait à la veille de chaque élection, avec le concours de tous les acteurs politiques.

Un obstacle de taille

La pandémie dite de covid-19, notamment dans sa deuxième phase constitue un frein de taille pour la tenue des élections Locales au Sénégal. Car, cette vague tant redoutée du fait de son lot de décès et de transmission communautaires impose davantage sa loi. Ce, par le respect strict des gestes barrières qui ne favorise pas un travail en plein régime. Car, aujourd’hui, même si le fichier est en voie d’être audité, le temps qui sera nécessaire pour le faire sera prolongé et cela va sans nul doute, déteindre sur la nouvelle date des élections Locales. Et à ce rythme, ce que l’opposition craignait risque de se produire. C’est-à-dire tenir les Locales en 2022. Et en ce moment précis, un couplage avec les Législatives sera une piste plausible.

Pape Alassane Mboup – Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici