L'Actualité en Temps Réel

« STOP AUX DIATRIBES D’ABASS SOW CONTRE RACINE TALLA » (ALIOUNE DIOP)

Par le biais de l’émission Tfm-Matin d’hier, Abass Sow a encore exercé son jeu favori de clouer le Dg de la télévision nationale au pilori. Satan ne dit pas la vérité mais il a cette capacité subtile et redoutable de semer la confusion dans les esprits les plus avertis. Pour que nul n’en ignore, il n’est pas impertinent de rappeler la vérité des faits. Dans sa piètre sortie sur la Tfm au cours de laquelle, il a fait étalage de son caractère haineux inculte et impulsif, le pseudo-journaliste, devenu syndicaliste pour s’attribuer un semblant d’existence soutient avoir été agressé par un agent à la solde de Racine Talla. Mythomanie quand tu nous tiens ! C’est le voleur qui crie au voleur. Il y a quelques mois, suite à une remarque d’un journaliste qui l’appelait de déplacer son véhicule, il y a eu une altercation au cours de laquelle il a violenté son confrère avant de vouloir l’achever. Cet incident, dont il est l’instigateur, du fait de son caractère belliqueux et cynique, n’en est pas à sa première gaffe. Elle ne sera pas la dernière. La violence physique qu’il avait exercée sur son confrère à l’aide d’un micro est encore vivace dans les mémoires. Il s’est agenouillé, tout en pleurs, devant le DRH afin que ce dernier intercède auprès du DG pour qu’il ne soit pas viré. C’est ce qui l’a sauvé d’une radiation de la Rts.

Auteur de diffamation contre le DG, à propos de véhicules supposés cèdés au franc symbolique à des Directeurs, après une plainte contre lui auprès du Procureur, il a nié les faits parce qu’incapable de présenter des preuves. Sur le point d’être coffré au Commissariat central, le lâche doublé d’un imposteur avait chialé comme une Madeleine. Ayant eu vent de cet état de fait, des bonnes volontés avaient joué des missions de bons offices auprès de Racine Talla qui avait fait encore preuve d’humanisme et de dépassement pour lâcher du lest et lui éviter du coup un emprisonnement certain. Toujours dans sa sortie aux allures d’une fanfaronnade démoniaque, Abass insinue que la Rts est infestée de fumeurs de chanvre indien doublés de trafiquants de faux billets. Quel mensonge burlesque! Quel manque de classe! Insulte à l’intelligence des sénégalais ne saurait être plus bête et infâme que celle- là.
L’État de décrépitude avancée de celui qui a travesti le syndicalisme à son image rébarbative est aussi à chercher dans son Interrogation sur les compétences de Racine Talla. Contrairement à lui qui est venu à la Rts sans diplôme ni expérience, par la recommandation d’un ancien Ministre, Secrétaire général de la Présidence sous Me Wade, Racine Talla, lui, n’est pas entré dans le métier par effraction. Après une maîtrise de philosophie et un certificat de spécialisation en sociologie générale au Département de Philosophie dont d’aucuns disent qu’il est un tremplin pour le journalisme, il a réussi comme major au très sélectif concours spécial du CESTI.

Ce fût ensuite des stages au Canada, à la CBC et en Angleterre à l’université Wales après un Master en sciences de la communication, suivis par de prestigieuses planques dans le système des nations unies et au service national de l’éducation nationale pour la santé ( SNEIPS), comme Directeur pendant six ans.
Auparavant, il a été DG de la radio privée 7FM. Et j’en passe ! Si le porteur d’un CV aussi prestigieux ne mérite pas de diriger la Radio Télévision Nationale Sénégalaise, qui d’autre le mérite. Dans notre pays, un illustre inconnu a juste besoin de gifler un saint pour avoir une réputation indue. Le petit homme, Abass Sow, est de cette catégorie de gens dotés de petits esprits dont un penseur disait qu’ils ne parlent que des gens et en mal.

Tout compte fait le Dg de la Rts n’a pas la prétention de faire l’unanimité autour de sa personne ou de plaire à tout le monde. Néanmoins , rien ni personne ne pourra le détourner de la voie qu’il s’est tracée pour servir, autant que faire se peut, ses concitoyens sénégalais. N’en déplaise à ce petit homme nommé Abass Sow qui use et abuse du syndicalisme pour des délires contre la personne de Racine Talla, avec comme ambition avouée de remplacer Bamba Kassé au poste de SG national du Synpics.

Alioune Diop, Journaliste RTS