Accueil Actualités S’unir ou périr, dixit Serigne Mbaye Thiam : Et Abdou Diouf...

S’unir ou périr, dixit Serigne Mbaye Thiam : Et Abdou Diouf dans tout ça !

SERIGNE MBAYE THIAM

Le secrétaire national aux élections du parti socialiste, Serigne Mbaye Thiam sonne l’alerte au sein de leur parti qui se retrouve à la croisée des chemins après le rappel à Dieu d’Ousmane Tanor Dieng qui en présidait la destinée. Du coup, la question est de se demander comment la devise « s’unir ou périr » peut-elle prospérer alors que le président Diouf qui a intronisé le défunt Tanor lors du Congrès de 96 est encore entre nos murs ?
Le rappel à Dieu d’Ousmane Tanor Dieng, ex-patron du parti socialiste et les remous du parti pour trouver son remplaçant en attendant la tenue d’un Congrès nous obligent à franchir à reculons plusieurs décennies. En effet le Congrès sans débat de 1996 où Ousmane Tanor Dieng a été choisi comme premier secrétaire du parti socialiste tient plus à un souci d’équité de la part du président Diouf que de léser Djibo Leyti Kâ ou Moustapha Niasse. L’enjeu aura été de taille à cette époque car le président Diouf a indiqué dans ses mémoires qu’il n’a jamais pris Tanor en flagrant délit de déloyauté. Qu’il était toujours disponible, aux normes et qu’il le secondait avec prestance d’ailleurs. Aujourd’hui si ce dernier n’est plus de ce bas monde et que Serigne Mbaye Thiam va jusqu’à professer qu’il s’agira de s’unir ou périr, il y a lieu de ressusciter légitimement le Congrès sans débat de 1996 où le président Diouf a prestement porté Tanor au poste de premier secrétaire du parti socialiste. Ainsi, 23 ans après,Tanor est arraché à notre affection non sans plonger son parti dans la tourmente car les impacts négatifs de ce Congrès sans débat continuent de faire mouche à un parti qui se retrouve sans guide. Les Tanoristes ou Dioufistes continuent de faire grise mine tandis que les Khalifistes et Cie étaient les mieux outillés pour faire redorer le blason au parti. Si Serigne Mbaye Thiam soutient qu’il s’agit à leur niveau de s’unir ou de périr, c’est à juste raison car Diouf et Tanor avaient annihilé l’organe suprême du Comité central (CC) pour gouverner les instances du parti par le biais du Secrétariat Général engendré par ce même Comité central. La balise de trop a été posé par Diouf d’il ya 23 ans !
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici