L'Actualité en Temps Réel

Suppression de la ville de Dakar: Aliou Sall soutient la reforme

3

Aliou Sall en tant que maire de la ville de Guédiawaye, dit être bien placé pour aborder le débat soulevé après la sortie du ministre des Collectivités territoriales et porte-parole du gouvernement annonçant la disparition des 5 villes notamment celle de la capitale du Sénégal, Dakar en vue de la 2e phase de l’Acte III de la décentralisation.

«S’il est mentionné sur votre bulletin de naissance ‘ né à Dakar’, sachez que vous êtes un grand privilégié parce que depuis 2014, cette mention n’existe plus », a d’entré souligné le jeune frère du président de la République. Rappelant qu’avec « l’Acte III de la décentralisation, les compétences en matière d’état-civil, ont été complètement transférées vers les communes. Donc, la mention : né à Dakar, à Guédiawaye, Rufisque ou à Thiès, elle n’existe plus depuis 2014», a clamé haut et fort Aliou Sall à grand jury de ce dimanche sur la Rfm.

Effectivement, à propos de ce débat qui défraie la chronique ces derniers jours, Réagissant sur le débat de la disparition de la ville de Dakar, le patron des maires du Sénégal est d’avis que «ce débat est beaucoup teinté de nostalgie. On parle de disparition de la ville de Dakar, comme s’il s’agissait de prendre des bulldozers, de raser l’hôtel de ville, de raser les services de la ville. C’est un débat qui est devenu trop passionnant. Mais moi, je pense qu’il y a moyen de débattre sereinement pour qu’on puisse arriver à une réforme de la réforme puisque c’est de cela qu’il s’agit».

Toujours dans son speech, Aliou Sall a précisé que «conformément au Code général des collectivités territoriales, la ville existe bel et bien comme collectivité territoriale, mais c’est une collectivité subjuguée, c’est-à-dire qu’elle peut ne pas exister au titre de l’Acte II de la décentralisation».

A l’en croire : «dans l’article le premier article dudit code, il est stipulé que les collectivités locales maintenant collectivités territoriales, sont le département et la commune. Plus loin, il est dit qu’une ville peut être créée pour regrouper plusieurs communes-là quelque part où il y a une certaine continuité urbaine et où ces communes ont un certain nombre de critères de convergence permettant de mutualiser un certain nombre de compétences ».

Aliou Sall en déduit que «ce débat est plus de la passion que de la raison».

Pape Alassane Mboup

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.