Sur RFI : Le président Macky brouille encore plus les pistes sur le 3e mandat

0

Le Chef de l’Etat Macky Sall comme à son habitude s’est encore fait entendre sur RFI et France 24, relativement au 3e mandat qui semble poursuivre son ombre. Justifiant  sa candidature sa position,il indique que  s’il dit oui ça devient problématique dans le pays et s’il dit non, ses proches font se livrer une guerre sans merci.

Il ajoute ensuite qu’il ne posera jamais un acte contraire à la démocratie. Mais c’est  là où le bas blesse car le Chef de l’Etat est le Président du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM).Il est donc l le Patron des Patrons de la justice sénégalaise.

Il a une majorité mécanique à l’Assemblée nationale. Du coup,il fait toujours en sorte que tous les actes qu’il pose soient conformes à la légalité mais sans aucun fondement légitime. Car, la nuance est de taille. La légalité procède d’une précarité quand la légitimité l’emporte largement sur le plan politique.

Or,en politique ,le Président Sall fait toujours en sorte que tout lui revienne sur le plan de la légalité  sans aucune  légitimité. C’est l’exemple constaté en 2011 entre Alassane Ouattara et le président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

Ouattara bénéficiait de la légitimité du peuple Ivoirien mais comme c’est Gbagbo qui était le Chef de l’Etat sortant ,il avait instrumentalisé la justice et s’est autoproclamé le Président légal sans légitimité. La suite est connue de tous. Le pays a basculé dans la guerre civile  et la CPI a eu raison de lui.

Si le Chef de l’Etat Macky Sall affirme qu’il ne fera jamais un acte contraire à la démocratie en ce qui concerne le 3e mandat, il oublie que le concept de démocratie est un mot galvaudé et qui ne signifie plus grand-chose sous nos cieux !

Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment