L'Actualité en Temps Réel

Tamba : Elle met des tessons de verre dans le repas pour tuer son mari et sa coépouse

A Tamba, une histoire d’empoisonnement défraie la chronique. Une fille âgée de 18 ans, mariée à un émigré, a tenté d’empoisonner son mari et sa coépouse en mettant des  tessons de bouteille dans le repas.

L’affaire s’est déroulée au quartier abattoirs de la commune de Tambacounda. Une « Niarel » âgée de 18 ans a a servi à son mari et sa coépouse qui sont évacués à Kaolack. Arrêtée, la « Niarel » a été tenté d’empoisonner son époux émigré et sa coépouse âgée de 19ans en état de grossesse de 8 mois.

La « Niarel » a mélangé des tessons de bouteille avec du « fouti » (repas traditionnel). Les faits remontent au 21 décembre vers 23 heures ,lorsque le nommé Mamadou Danfakha, émigré établi en France, conduit manu militari sa 2e épouse, Fatou Traoré, dans les locaux du commissariat central de Tambacounda.

Il narre dans sa déposition que pendant le diner,il a senti des corps étrangers dans le « fouti ».Pöur y voir clair,il allume la lampe de son téléphone portable et constate que ce sont des tessons de bouteilles. Il a aussitôt demandé à sa première épouse, M.Danfakha, d’arrêter de manger.

C’est ainsi qu’il s’est retourné vers F.Traoré qui venait de faire 10 jours au domicile conjugal pour l’interroger sur la présence des corps étrangers dans le diner. Devant les dénégations de F.Traoré, son mari a attiré son attention sur le fait qu’elle n’a pas voulu goûter au repas qu’elle a elle-même préparé, alors que cela n’était pas de son ressort.

Le mari est rentré dans la chambre et la fouille opérée dans les bagages de F.Traoré a permis de découvrir au fond de sa valise un sachet en plastique bien dissimulé contenant des tessons de bouteille. C’est ainsi qu’il l’a prise par la main et conduite avec son sac jusqu’au commissariat.

*Sous le feu roulant des questions l’inspecteur Issa Faye;la « Niarel » avoue avoir versé ses tessons de bouteilles dans le « fouti » avec l’intention de tuer son mari et sa coépouse en état de grossesse de 8 mois.
Evacués au centre hospitalier régional de Tambacounda par les sapeurs pompiers,l’époux Mamadou Danfakha et sa première femme M.Danfakha ont été référés à Kaolack pour y subir des examens plus approfondis du fait que ces machines n’existent pas à Tambacounda.

Au terme de sa durée légale de garde à vue,la « Niarel » a été déférée au parquet pour tentative de meurtre et administration de substance nuisible, rapporte l’Observateur.

 

A LIRE AUSSI : TAMBACOUNDA : UNE FEMME DISSIMULE DES TESSONS DE BOUTEILLES DANS LE REPAS DE SON MARI

  Assane SEYE-Sénégal7