Tentative de coup d’Etat au Mali : 07 personnes arrêtées et inculpées

Le gouvernement de transition malien assure avoir déjoué une tentative de coup d’État « dans la nuit du 11 au 12 mai », mené par un « groupuscule d’officiers et de sous-officiers anti-progressistes maliens », « soutenus par un État occidental ». On en sait à présent davantage sur les suspects.

De source judiciaire, ils sont sept à avoir été présentés mardi 17 mai dans l’après-midi devant le Tribunal de la Commune 6 de Bamako. Inculpés d’atteinte à la sûreté de intérieure de l’Etat et tentative de déstabilisation ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Le plus gradé d’entre eux est le colonel Amadou Keïta. Rapporteur de la Commission défense du Conseil national de transition (CNT), il est considéré comme un proche du colonel Malick Diaw, président du CNT et membre de la junte qui a porté au pouvoir l’actuel président malien, le colonel Assimi Goita. Les autres accusés sont lieutenant, sous-lieutenant, sergent-chef et adjudant de l’infanterie, de la sécurité militaire ou encore de la cavalerie.

Un membre de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), les ex-rebelles signataires de l’accord de paix de 2015, figure aussi parmi les inculpés. Un porte-parole de la CMA précise que Baba Ahmed Ag Ahmeida a été arrêté le 7 mai, cinq jours avant la tentative de putsch présumé, et dément toute implication dans une tentative de coup d’État, note RFI.

Assane SEYE-Senegal7