L'Actualité en Temps Réel

TER : Révélations sur Richard Attias, le chouchou de Macky et Wade !

0

Après avoir officié auprès de la famille Wade longtemps aux commandes du Sénégal, l’homme d’affaire franco-marocain Richard Attias très introduit en Afrique gagne la confiance du président Macky Sall. Il a été aux manettes de la communication du sommet de l’Organisation internationale de la francophonie qui s’est tenu à Dakar en novembre 2014.

Ses liens avec le clan « Wade » auraient pu le mettre hors jeu au Sénégal lors de l’alternance de 2012. Mais non. L’homme d’affaire Richard Attias, mari de Cécilia, l’ex épouse de Nicolas Sarkozy, n’a rien perdu de son entregent au palais de la république à Dakar.

Pour preuve, c’est bien sa société, « Richard Attias And Associates », qui s’est vue attribuer l’organisation du lancement à Dakar du train express régional, le fameux TER qui reliera Dakar à l’aéroport international Blaise-Diagne (57 km). Le cérémonial, selon des informations fiables de dakarposte a été calé au 19 janvier prochain. Du moins, sauf revirement. « Attias a été encore bien gâté à la barbe des agences de communication sénégalaises » fulmine une de nos sources au fait de ce qui se trame dans les plus hautes sphères de l’Etat. Quid de l’accord scellé entre le Pr Sall et son « ami » Attias? Mystère et boule de gomme.

En tous cas, il nous revient qu’Attias a récemment séjourné à Dakar pour les préparatifs du cérémonial de lancement du TER avant qu’une équipe de l’APIX dont le DGA de la dite entreprise ne séjourne à Strasbourg aux fins de récupérer des rames pour le train entre autres.

Et pourtant, quelques années auparavant, le même Richard Attias déjà très influent sur le continent africain travaillait pourtant pour le camp adverse, celui de l’ancien président Wade.
En 2008, l’homme d’affaire obtient la gestion de la communication du sommet de l’Organisation de la coopération islamique (Oci) initié par le contesté Karim Wade, le fils du chef de l’Etat Abdoulaye Wade. Karim tenait les rênes du Conseil de surveillance de l’Agence nationale de l’Organisation de la conférence islamique (Anoci) et Attias acquiert grâce à lui plusieurs marchés grassement payés. L’arrivée de Macky Sall à la tête de l’Etat et le lancement de la traque des biens mal acquis met, pendant un laps de temps, un frein aux affaires. Karim, accusé d’enrichissement illicite, est placé en détention à la prison de Rebeuss à Dakar. La suite est connue.
Loyal, Richard Attias le défend en mai 2013, sur le plateau de France 24.

Le publiciste n’est pourtant pas lavé de tous soupçons. Selon une bonne partie de la presse sénégalaise, sa société a été épinglée par la Cour des comptes pour une série de dépenses douteuses endossées par le Port autonome de Dakar pour le compte de l’Anoci en 2008. Les interrogations de la Cour portent notamment sur la somme de 2,3 milliards de francs CFA dépensés par le port pour la location du bateau » le Musica » et le règlement de deux factures de Richard Attias d’une valeur totale de 108 500 euros. Une affaire que Macky Sall avait pointé du doigt à l’époque.

Qu’à cela ne tienne, l’homme d’affaires a aujourd’hui effectué un retour en grâce auprès du président Sall.

Fallou-Senegal7(Dakarposte)

laissez un commentaire