L'Actualité en Temps Réel

Touba : un carreleur tue son apprenti âgé de 15 ans

 Le carreleur Elhadji Diaw, âgé de 32 ans aurait tué son apprenti Fallou Guéye âgé de 15 ans puis jeté son corps dans un bassin situé dans une maison en construction. Le drame s’est produit le samedi 28 mai dernier au quartier Darou Miname 2 de Touba.

Le présumé meurtrier, après avoir commis son crime aurait simulé un cas de noyade pour étouffer l’affaire. Un subterfuge qui a été remarqué par les policiers du commissariat spécial de Touba. Ces derniers, après une enquête ont réussi à interpeller le présumé assassin.

En effet, le certificat de genre de mort délivré par un médecin de l’hôpital Matlaboul Fawzayni de Touba, a évoqué une mort par noyade. Par ailleurs, il a été aussi signalé des blessures « au niveau du cou, du front et des bras du défunt ». S’appuyant sur ce rapport médical, les enquêteurs ont sollicité les services d’un médecin légiste en service à l’hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff. Après examen, l’autopsie a révélé une mort par « submersion-asphyxie associée à des lésions de dermabrasions multiples ».

Suspecté d’être l’auteur de ce crime, le patron de la victime Elhadji Diaw a été entendu par les enquêteurs à qui il a déclaré que son jeune apprenti est décédé par noyade. « Nous étions dans le chantier en train de carreler. Mais j’ai perdu de vue Fallou Guéye vers 13 heures. Je l’ai recherché sans succès », a-t-il soutenu.

Poursuivant son récit, le présumé meurtrier a confié que finalement, c’est vers 16 heures qu’il a découvert le corps sans vie de son apprenti. « J’ai plongé ma petite règle dans le bassin rempli d’eau pour vérifier. Malheureusement, j’ai aperçu le corps sans vie de Fallou Guéye flottant. Je l’ai repêché tout seul, puis j’ai déposé la dépouille dans le bâtiment ».

Niant tout lien avec la mort de l’adolescent de 15 ans, il a été accablé par les éléments de l’enquête, il a été déféré hier mardi au parquet de Diourbel pour « assassinat » sur instruction du procureur. 

Fanta DIALLO BA-senegal7