Tourisme: des acteurs veulent un crédit de 50 milliards

0
Des professionnels du tourisme de la station balnéaire de Saly-Portudal (Mbour), sur la Petite-Côte sénégalaise, demandent que le crédit hôtelier soit porté de cinq à 50 milliards de francs Cfa « au moins », pour une plus grande efficacité du financement des investissements consacrés à ce secteur.
« Nous souhaitons le renforcement du crédit hôtelier, car ce dispositif nous semble actuellement plus adapté au financement des investissements du secteur », a notamment déclaré leur porte-parole, Mamadou Sow, directeur général de Framissan Palm Beach de Saly-Portudal de Mbour.
Selon lui, les professionnels du tourisme souhaitent également que soit revu à la baisse le prix de la nouvelle patente, qui « compromet la rentabilité » des structures hôtelières et « pourrait décourager de nouveaux investisseurs ».
Mamadou Sow pense que « l’environnement paysager » de Saly-Portudal doit être revu, « les routes pénétrantes conçues au début de 1975 étant complètement dégradées ».
Il a aussi évoqué l’assouplissement de la pression fiscale sur les entreprises touristiques et hôtelières, l’exonération de la TVA appliquée aux billets d’avion, l’accompagnement financier pour les entreprises en difficulté avec la mise en place du crédit hôtelier, ainsi que la restauration et la protection des plages de Saly-Portudal, gagnées par l’avancée de la mer.
Souleymane Sylla-senegal7
Leave a comment