Accueil Actualités Trafic de cocaïne: un navire turc intercepté par la marine nationale

Trafic de cocaïne: un navire turc intercepté par la marine nationale

Un navire turc portant enseigne « Mv-Rona » a été intercepté en haute mer par la Marine nationale. L’embarcation en provenance des Pays-Bas convoyait une forte cargaison de cocaïne qui sera précipitée à l’eau par les membres de l’équipage.

Le navire à l’enseigne « Mv-Rona » a été catalogué « navire voyou » pour ses multiples prestations criminelles à travers le monde, informe thieydakar.

Le 20 mars derner, le navire turc « Mv-Rona » a été localisé dans les eaux mauritaniennes, om il marque une escale. Deux jours après l’embarcation quitte Nouakchott, emprunte les eaux internationales avant de faire cap vers le Sénégal. La marine nationale qui avait des informations détaillées sur la feuille de route du navire, pose l’un de ses patrouilles, le « Fouladou » à la frontière vers la Mauritanie.

Seulement, dès les membres de l’équipage aperçoivent le patrouilleur de la Marine, ils commencent à tour de bras de jeter plusieurs sacs suspects en mer. L’instant est filmé par les marins patrouilleurs au moment d’immobiliser le navire. Ainsi, 5 membres de l’équipage sont interpellés par la Marine qui réquisitionne le navire suspect et l’achemine au Port de Dakar. Sur place et pour les besoins de l’enquête, les 5 membres sont mis à la disposition des limiers de l’Octris. Il s’agit du capitaine turc, H. Terzi, de l’Ukrainien, H. Soloviov, du Géorgien, M. Nodar et des Sierra-Léonais, A. et A. A. Bangoura qui sont de la même fratrie.

Selon le capitaine, son patron Y. Huseyn, résident en Turquie possède une flotte de 3 navires de la dimension de « Mv-Rona ».

Poursuivant leurs investigations, les limiers de l’Octris relèvent des liens de complicité entre les membres de l’équipage et deux contacts sénégalais. Il s’agit de M. Konté et de M. Ndiaye, tous employés dans une grande société de consignation de la place qui seront à leur tour interpellés.
Tout ce beau monde est placé en garde à vue, avant d’être déféré le 24 mars 2020, au Parquet de Dakar pour association de malfaiteurs, de trafic international de cocaïne, blanchissement de capitaux, renseigne « L’Observateur » dans sa parution du jour.

 

 

Fanta DIALLO BA-Senegal7