Accueil Actualités Trafic de drogue : Le multirécidiviste A. Sène prend 2 ans ferme

Trafic de drogue : Le multirécidiviste A. Sène prend 2 ans ferme

La prison semble être la deuxième demeure de A. Sène alias Lamane Sène. Condamné à deux reprises pour des faits de trafic de drogue, il a encore été jugé ce vendredi devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour les mêmes faits. Le juge l’a condamné à deux ans d’emprisonnement ferme.
Exploitant une information anonyme faisant état d’un trafic intense de drogue à la Médina, les éléments du commissariat de ladite localité se sont lancés aux trousses des dealers.
Ainsi, ils ont passé une commande de 250g de haschisch auprès d’A. Sène. Loin d’imaginer qu’il avait affaire à des limiers, il leur fixe un rendez-vous au niveau du parking Auchan de Mermoz afin de livrer le produit nocif. Une fois sur place, le multirécidiviste sera interpelé par l’un des agents.
Conduit mani militari au commissariat, Lamane passe directement aux aveux. Le produit prohibé lui a été offert par un certain S. Tine, selon ses dires.
Inculpé pour des faits de cession ou offre de drogue, le prévenu a été attrait ce vendredi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar.
Interrogé par le juge, le trentenaire tente dans un premier temps de nier les faits. « Je ne suis pas un trafiquant de drogue. Lors de mon interpellation, je me rendais chez un ami du nom de S. Tine », a-t-il servi.
Acculé par le président de la séance, il lâche le morceau. « Je vendais le haschisch pour le compte d’un ami du nom de S. Tine. Je devais y gagner une commission comprise entre 15 000 et 25 000 FCFA », reconnaît-il.
D’après la représentante du Ministère public, le prévenu est un trafiquant de drogue notoire. « Les agents le connaissent du fait de ses antécédents judiciaires. Il a été condamné en 2011 à 5 ans de prison ferme », a tonné la parquetière, avant de requérir la même peine.
« Mon client a certes fait la prison, mais il n’est pas jugé pour son passé pénal. C’est la détention qui est constante. Je sollicite la disqualification des faits », a plaidé Me Aïssatou Guèye. Ainsi, elle a sollicité une application bienveillante de la loi.
A sa suite, le juge a condamné le prévenu à deux ans d’emprisonnement ferme pour complicité d’offre ou cession de drogue.
Kady FATY – Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici