L'Actualité en Temps Réel

Trafic passeports diplomatiques : Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly exige la lumière sur le scandale qui secoue l’Assemblée

Le député Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly exige la lumière sur le scandale qui secoue l’Assemblée nationale. Selon le parlementaire de l’opposition aucun membre de l’opposition est mêlé ni de près ni de loin à cette affaire de passeports diplomatiques dans laquelle deux des camardes de la mouvance présidentielle sont mêlés.

Le député estime qu’il faut une session extraordinaire de l’Assemblée nationale afin de tirer au clair cette affaire qui écorne d’ailleurs l’image de l’institution. « L’Assemblée nationale a tout intérêt à clarifier les choses parce que ce scandale est sans précédent. Hier, c’est des faux billets, des cas de viol et aujourd’hui, on nous parle de trafic de faux passeports diplomatiques. Toujours, les représentants du peuple sont au banc des accusés », a-t-il déclaré sur les ondes de Sud Fm.

Selon le député, ses deux députés incriminés doivent démissionner et se livrer à la justice. « Nous leur collègue de l’opposition, nous ne sommes mêlés ni de près ni de loin à ce scandale », a-t-il dit. Non sans ajouter qu’ils ont dénoncé ces pratiques depuis les premières heures de l’enquête.

Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly pense également que la majorité présidentielle doit convoquer une session extraordinaire pour justement statuer sur la question et les mesures à prendre puisque que les députés sont en vacance actuellement.

« Ils sont majoritaires, donc, ils détiennent le pourcentage de 45 députés qui peuvent permettre de déclencher la procédure. Sinon, seul le président de la République est habilité à le faire », a-t-il conclu.

Ousmane Ndiaye – Senegal7