Accueil Actualités Transition au Mali : vers un bras de fer entre la CEDEAO...

Transition au Mali : vers un bras de fer entre la CEDEAO et le CNSP ?

Mali

Le lundi dernier les présidents de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont donné jusqu’au 15 septembre au Comité national pour le salut du peuple (CNSP) de désigner un président et un premier ministre de transition civils. Après cette décision, le CNSP va-t-il engager un bras de fer avec la Cedeao ?

Les travaux du 57ème sommet ordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) tenu ce lundi 7 septembre 2020 à Niamey ont été sanctionnés par une décision forte sur la situation politique en cours au Mali, renseigne RFI.

En effet, les présidents de la Cedeao ont lancé un ultimatum au Comité national pour le salut du peule (CNSP) de designer un président et un premier ministre de transition civils avant le 15 septembre 2020.

Si les militaires ont annoncé le lendemain de la démission de l’ancien président de la République Ibrahim Boubacar Keita, leur volonté d’organiser une transition politique civile, lors des négociations avec une délégation de la Cedeao conduite par l’ancien président nigérian, le CNSP avait proposé une transition de trois ans présidée par un militaire.

Moins de 24 heures après la fin du 57ème sommet ordinaire de la Cedeao, un grand rassemblement a été organisé sur la place de l’Indépendance de Bamako pour soutenir l’armée malienne. Sur les pancartes on pouvait lire « Vive le CNSP.

Une transition dirigée par l’armée. Soutenons notre armée ». Les organisateurs de ce rassemblement ont ouvertement appelé à une transition dirigée par les militaires.

Ce qui va à l’encontre de l’ultimatum lancé par l’institution sous-régionale. Dans ce contexte on peut se demander si le CNSP ne va pas engager un bras de fer avec la Cedeao sur la mise en place de la transition au Mali.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

11 Commentaires

  1. La seule chose que la CEDEAO devrait dire, c’est de demander aux militaires et aux autres de trouver une solution consensuelle à la période et aux dirigeants de la transition. Qu’elle laisse le peuple malien régler ses problèmes.

  2. […] Comme il est de coutume dans toutes les administrations du monde, les anciens responsables des structures restituent les biens publics lorsqu’ils ne sont plus aux affaires. C’est fort de cette tradition que le Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP) dans sa démarche de refondation de l’Etat, a ordonné à tous les anciens élus et ministres de rendre leurs véhicules de service. Depuis deux jours ces anciens cadres ont pour la plupart déposé leurs véhicules de services, on parle même de plus 180 véhicules rendus au Mali.   […]

  3. […] Comme il est de coutume dans toutes les administrations du monde, les anciens responsables des structures restituent les biens publics lorsqu’ils ne sont plus aux affaires. C’est fort de cette tradition que le Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP) dans sa démarche de refondation de l’Etat, a ordonné à tous les anciens élus et ministres de rendre leurs véhicules de service. Depuis deux jours ces anciens cadres ont pour la plupart déposé leurs véhicules de services, on parle même de plus 180 véhicules rendus au Mali.   […]

  4. […] Comme il est de coutume dans toutes les administrations du monde, les anciens responsables des structures restituent les biens publics lorsqu’ils ne sont plus aux affaires. C’est fort de cette tradition que le Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP) dans sa démarche de refondation de l’Etat, a ordonné à tous les anciens élus et ministres de rendre leurs véhicules de service. Depuis deux jours ces anciens cadres ont pour la plupart déposé leurs véhicules de services, on parle même de plus 180 véhicules rendus au Mali.   […]

  5. […] Comme il est de coutume dans toutes les administrations du monde, les anciens responsables des structures restituent les biens publics lorsqu’ils ne sont plus aux affaires. C’est fort de cette tradition que le Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP) dans sa démarche de refondation de l’Etat, a ordonné à tous les anciens élus et ministres de rendre leurs véhicules de service. Depuis deux jours ces anciens cadres ont pour la plupart déposé leurs véhicules de services, on parle même de plus 180 véhicules rendus au Mali.   […]

  6. […] Comme il est de coutume dans toutes les administrations du monde, les anciens responsables des structures restituent les biens publics lorsqu’ils ne sont plus aux affaires. C’est fort de cette tradition que le Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP) dans sa démarche de refondation de l’Etat, a ordonné à tous les anciens élus et ministres de rendre leurs véhicules de service. Depuis deux jours ces anciens cadres ont pour la plupart déposé leurs véhicules de services, on parle même de plus 180 véhicules rendus au Mali.   […]

  7. […] Comme il est de coutume dans toutes les administrations du monde, les anciens responsables des structures restituent les biens publics lorsqu’ils ne sont plus aux affaires. C’est fort de cette tradition que le Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP) dans sa démarche de refondation de l’Etat, a ordonné à tous les anciens élus et ministres de rendre leurs véhicules de service. Depuis deux jours ces anciens cadres ont pour la plupart déposé leurs véhicules de services, on parle même de plus 180 véhicules rendus au Mali.   […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

douze + 11 =