Accueil Actualités Transition, rébellion, appels à manifester… Une semaine décisive s’ouvre au Tchad

Transition, rébellion, appels à manifester… Une semaine décisive s’ouvre au Tchad

C’est une semaine décisive qui s’ouvre au Tchad, après une autre qui a bouleversé le pays, de la mort d’Idriss Déby à la mise en place du comité militaire de transition dirigé par le fils du chef de l’État. Que vont faire les militaires de leur pouvoir ? Comment la transition va-t-elle avancer ? Quid des rebelles ?

Le deuil national se poursuit à Ndjamena, mais la société civile veut pousser le Conseil militaire de transition (CMT) à partager la transition, relate RFI.

Le contenu de la charte ne passe toujours pas. « Mahamat Kaka a plus de pouvoir qu’en avait son père ! », s’est exclamé dimanche le secrétaire général de la Convention tchadienne de défense des droits de l’homme, Mahamat Nour Ibedou dans le « Débat africain » sur RFI, craignant comme beaucoup ici que les « 18 mois » annoncés ne soient qu’un début pour le fils d’Idriss Déby.

Plusieurs organisations et opposants appellent à des manifestations à compter de demain, mardi 27 avril. Reste à voir si la population osera y prendre part dans une ville sillonnée par les militaires et que beaucoup ont quittée par crainte d’affrontements armés.

Assane SEYE-Senegal7