Tribunal Diourbel : Passe d’armes entre le Procureur et Me Babou

En Audience  correctionnelle, le Tribunal de grande instance de Diourbel a été le thatre d’une vive altercation entre Me Abdoulaye Babou et le Procureur de la République, Mamadou Saydou Diao. Ce dernier n’exclut pas  d’ester en justice contre la robe noire pour le délit de diffamation.

Une question du Procureur sur le « Adya » jugée attentoire par l’avocat est à l’origine du différend. En effet dans cette affaire, l’avocat accuse le parquetier d’avoir tenu des propos attentoires sur le Mouridisme et l’a vilipendé à travers une radio de la place à Touba, relate l’Observateur.

Ce qui a fait du Procureur une cible pour certains talibés mourides. La menace était tellement sérieuse que la maison du magistrat a été mise sous surveillance policière hier, parce que des jeunes voulaient brûler le domicile.

Le procès portait sur une affaire de foncier à Touba. Seigne Cheikhouna Bousso avait vendu un terrain à deux personnes l’un à Souhaibou Fall  monnayant  100 mille francs. Mais Serigne Cheikhouna Bousso refuse la vente et parle de paiement de frais de bornage.

Le même terrain sera vendu à en 2017 à Ibrahima Diouf à 250.000 fcfa. Pour démonter l’argumentaire  de Bousso,le Procureur s’intéresse à la seconde vente en demandant à Ibrahima Diouf qui occupe actuellement le terrain litigieux, s’il a acheté le terrain ou on le lui a donné.

A cette interrogation, le sieur Ibrahima dira : « on me l’a offert ».Pour avoir plus de précision, le maître des poursuites lui demande pourquoi il avait remis  à Serigne Cheikhouna Bousso les 250.000 fcfa. Mais Diouf sa cantonne à dire que celui-ci lui a donné le terrain.

Le Procureur persiste : « Si vous me dites qu’il n’ya pas de vente, mais vous-même vous avez décaissé 250.000fcfa, est-ce que je dois comprendre que cette somme est du « Adya » ?Il ne fallait que ça pour que Me Babou saute sur l’occasion pour marquer son indignation. Et les échanges aigre-doux ont fusé entre les deux personnalités…

Assane SEYE-Senegal7