Un 3e mandat ou rien : Macky impose le diktat à son camp

0

Les contours du 3e mandat du Chef de l’Etat se précisent à mesure que les défénestrations des récalcitrants se multiplient à un rythme effréné au sein de la majorité. Après Sory Kaba, c’est au tour du ministre-conseiller Moustapha Diakhaté d’être viré. Et si d’aucuns doutaient de la propension du Chef de l’Etat de tenter un 3e mandat, les choses se sont éclairées d’un jour nouveau.
Jamais deux sans trois et la spirale de limogeage des récalcitrants au 3e mandat du Chef de l’Etat va crescendo. Les thuriféraires du pouvoir vont devoir ronger leurs ongles car il n’y a plus place à la diversion. Ou bien on soutient le Chef de l’Etat ou bien on débarrasse le plancher, c’est aussi simple que ça. Seulement, le limogeage de Sory Kaba, ancien directeur des Sénégalais de l’Extérieur avait laissé planer le doute d’un 3e mandat dans l’esprit des Sénégalais. Mais avec le limogeage hier du ministre-conseiller Moustapha Diakhaté qui affichait ces derniers temps son opposition à cette intention qu’on prêterait au président Sall,les Sénégalais ont désormais une idée claire de l’agenda d’un troisième mandat.Et les juristes qui soutiennent cette initiative ne manquent pas à la clé.Mais le moins qu’on puisse dire est que le président Macky semble péremptoire sur son option de briguer un troisième mandat ou rien.
Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment